MACA / Une grave décision est tombée : Le sort réservé à une quinzaine de lieutenants de Yacou le Chinois


Les forces de l’ordre sont intervenues énergiquement (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 25 fév. 2016
  • Visites: 6835
  • Commentaires: 0
Une grave décision est tombée après la chaude journée de mutinerie, qui a secoué la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca), le samedi 20 février 2016.

Elle concerne principalement le premier cercle des lieutenants de Coulibaly Yacouba alias Yacou le Chinois, responsable de la sécurité des détenus, tombé au front. De fait, selon nos sources, ils sont une dizaine de détenus qui ont été transférés dans des prisons de l'intérieur du pays, après que la dernière poche de résistance, Tapé Kanon, a été neutralisée. Et c'était dans l'après-midi du dimanche 21 février 2016. D'autres tentacules de Yacou le Chinois, citées dans le plan d'évasion élaboré, pour atteindre la quinzaine, sont entre les mains des forces de l'ordre, pour nécessité d'enquête. Justement, nos informateurs soutiennent  que les langues qui ont commencé à se délier, n'hésitent pas à donner des détails sur ce qui était programmé pour se réaliser. On en retient que  le régisseur, Amonkou Monsan qui, d'ailleurs, était à l'intérieur du pays, ce samedi, devrait être criblé de balles. Ainsi, la confusion s'installerait au Sas, à l'entrée de la prison et au greffe.  Les gardes pénitentiaires dans la panique, Yacou le Chinois et ses hommes s'évaderaient. Des véhicules qui étaient déjà prépositionnés chez des connaissances du caïd condamné à 20 ans de prison pour vol, après la crise post-électorale, seraient actionnés.  Yacou le Chinois et sa bande s'évanouiraient alors dans la nature. Malheureusement pour eux, le coup n'a pu arriver à son terme.  Et c'est donc le tour des autorités de sévir.  Et leur décision aurait été prise pour éviter qu'une guerre de leadership n'empoisonne la vie dans le pénitencier. Aussi, tiennent-elles à éviter le règne d'un potentat local, qui va semer la terreur à la Maca, comme Yacou le Chinois l'a fait pendant un peu moins de cinq ans. Il nous est revenu d'ailleurs que le régisseur compte prendre des mesures sécuritaires qui consisteraient à ne plus permettre l'accès à tous les détenus à la grande cour de l (...)

Lire la suite sur Soir Info


Abidjan Chinois




Educarriere sur Facebook