Conférence MERMUN : Les élèves du lycée international Jean-Mermoz d'Abidjan s'exercent à la diplomatie

  • Source: lycée international Jean-Mermoz
  • Date: lun. 19 avr. 2021
  • Visites: 525
  • Commentaires: 0

Les élèves de Première et Terminal du Lycée International Jean-Mermoz d'Abidjan se sont mués en diplomates dans le cadre de la première édition des Conférences MERMUN, qui s'est tenue le Vendredi 16 Avril au sein dudit lycée.

Plus communément appelé MUN (Modèle des Nations Unies), cet exercice diplomatique permet l'implication des jeunes dans les questions d'actualité et la sensibilisation au monde qui les entoure. Dans ce processus, les élèves jouent le rôle de diplomates. Ils discutent, débattent et défendent les intérêts des pays qu'ils représentent. Ils apprennent ainsi à faire des compromis, à rédiger des résolutions, à développer leurs connaissances sur l'actualité et le fonctionnement des Nations Unies.  

Pour cette première édition placée sous le thème de « La coopération internationale face aux défis migratoires et sécuritaires en Afrique et dans le monde », les élèves ont choisi de débattre dans deux comités, à savoir le Conseil de sécurité des Nations Unies et le Comité ECOSOC (Comité économique et social des Nations Unies) sur des thématiques suivantes : Comment établir une coopération internationale pour stopper le développement des réseaux terroristes islamistes dans le monde et comment promouvoir la coopération internationale face aux enjeux des flux migratoires africains ?

Présent à cette première édition des conférences MERMUN, l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, M. Jean-Christophe Belliard, a partagé sa longue expérience diplomatique avec l'ensemble des élèves : « J'ai été en poste auprès de l'Union Africaine. J'ai souligné l'importance de l'Union Africaine dans la résolution des crises africaines, l'importance du lien de ce qui se passe à Addis Abeba et à New-York. Je leur ai aussi parlé du Conseil de sécurité et des difficultés dans le monde d'aujourd'hui de trouver des accords à partir du moment où le Conseil de sécurité est divisé essentiellement entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Ils m'ont posé des questions sur le Rwanda, ils m'ont posé des questions sur plusieurs situations, sur le Mali, sur le sahel, sur le Burkina Faso et cela m'a fait plaisir de les écouter, une jeunesse qui pense à son avenir. Et ça été un moment très intéressant ».

Pour l'Ambassadeur, ce type d'exercice permet aux élèves de se rendre compte des structures qui dirigent le monde. « Je trouve déjà très bien qu'on les mette dans ce genre de réalité », a-t-il dit.

À sa suite, le proviseur du Lycée International Jean-Mermoz d'Abidjan, M. Jean-Claude Meunier, a estimé que cet exercice permettra à ses élèves de mieux affronter après leur baccalauréat le monde qui les attend.

« C'est un très bel exercice et cela répond pleinement aux objectifs de la pédagogie que souhaitons développer au sein de notre établissement. Nous avons un nombre important de nationalités dans notre établissement et cela permet également de mieux se connaître, de mieux comprendre l'autre, de développer l'esprit de fraternité », a-t-il indiqué.

Anthony NIAMKE  

 




Côte d'Ivoire Abidjan France Mali Afrique Burkina Faso baccalauréat ECO développement



Educarriere sur Facebook