ft-ad_1
Faits divers

Cocody : Une bande d'escrocs dont une fausse prophétesse et un faux marabout arrêtés

post-img

En Côte d'Ivoire et singulièrement à Abidjan, se trouver un toit décent relève du parcours du combat. Si ce n'est pas la caution exorbitante, ce sont les commodités qui font reculer plus d'un candidat.

Mais cette situation désespérante est récupérée par une bande d’escrocs très organisés, pour sévir et abuser d’honnêtes citoyens. Comment s’y prennent-ils ?

Ils mettent en place une entreprise fictive, et se donnent des rôles précis. Les deux dames du groupe, d’un certain âge, bonifient leur rôle. L’une est prophétesse et l’autre, son aide de main. Avec cette assurance spirituelle, les candidats au logement viennent sans crainte. Mieux, les deux dames sont des « amies de longue date ». Elles se connaissent depuis la prison civile d’Abidjan (Maca) où une « complicité » est née. Les deux hommes ont des rôles plus élevés et « risqués ». L’un est chargé de convoyer les clients vers la prophétesse. Pour cela, à contrario de la prophétesse, il se bombarde du titre de marabout, et élargit son carnet d’adresses en informant certains de ses clients, qu’il fait partie d’une entreprise de location de maisons. Quant à l’autre homme qui se fait passer pour le parrain, il joue les « tontons », avec un air de boss.

Vraiment, avec ces personnes qui exercent à visage découvert, il est difficile aux candidats au logement de douter un instant. Du pain béni pour cette bande de truands et d’escrocs, pour tromper plusieurs personnes. D’ailleurs, le démarcheur-marabout fait visiter la « maison » au futur propriétaire. Lorsque celui-ci est satisfait de la maison, il est référé à la propriétaire de la maison, qui n’est autre que la prophétesse. Le dernier larron qui est le « parrain », qui rode dans les parages, est appelé. C’est lui qui récupère l’argent. Une fois le futur propriétaire par (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire client marche don Abidjan entreprise candidats logement

Articles similaires