Grabo : Un commando armé tue, emporte tête, main, sexe et cœur


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 07 mai 2015
  • Visites: 3221
  • Commentaires: 0
Mais que se passe-t-il à Grabo ? Quand ce ne sont pas des assauts contre des bourgades, ce sont des enlèvements d'autorités villageoises.

Cette fois, c'est un crime dont la dimension macabre dépasse l'entendement, qui vient d'y être commis. Un crime qui épouse tous les contours d'un sinistre sacrifice rituel. En effet, à en croire nos sources, le prénommé Jean-Baptiste, ressortissant burkinabé d'une quarantaine d'années, vit dans le département de Man. Mais ces jours-ci, il rejoint son frère aîné à Grabo, pour aider ce dernier à la cueillette de cabosses de cacao. Ainsi, le dimanche 3 mai 2015, Jean-Baptiste, son frère et quatre autres compatriotes, se rendent à la plantation située dans les environs de « Sokrodogba », village distant d'une quinzaine de kilomètres, de Grabo. Ils entendent faire le tour du propriétaire, avant de revenir une autre fois à bon temps, pour amasser les cabosses de cacao.

Mais aux alentours de 16h, alors qu'ils s'emploient à cette entreprise d'inspection, les six hommes sont surpris par des quidams. Ces individus, dont le nombre n'est pas déterminé, mais que l'on présente comme une bande armée de kalachnikovs, libèrent des tirs puissants sur les pauvres paysans. C'est la débandade dans les rangs de ces derniers. Si les autres, plus veinards, réussissent à sauver leur peau et à se fondre dans la nature grâce à leur parfaite connaissance de cette forêt, ce n'est malheureusement pas le cas de Jean-Baptiste. Lui est abattu. Les auteurs du crime qui s'approchent de son cadavre, (...)

Lire la suite sur Soir Info


paysans village don entreprise Grabo emploi cacao enlèvement




Educarriere sur Facebook