Meurtre d'une jeune dame à N'zanfouenou : Le suspect numéro un interpellé par la Police, le film de son arrestation


L'assassinat de Mlle Ekou Assoh Levis ne restera pas impuni. Le suspect numéro un a été interpellé
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 04 avr. 2024
  • Visites: 1714
  • Commentaires: 0
Le nommé Bouadou Kangah, suspecté dans le meurtre de la nommée Ekou Assoh Levis, dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 avril 2024, à N'zanfouenou, (S/P de Kotobi) a été interpellé ce jeudi 4 avril 2024, aux environs de 2 heures du matin par la Police à Daoukro.

La cavale du nommé Bouadou Kangah, présumé auteur de l'assassinat de Mlle Ekou Assoh Levis, dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 avril 2024, à N'zanfouenou, a pris fin en 24 heures. Des éléments de la police nationale, informés de la situation, l'ont interpellé dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 avril 2024, aux environs de 2 heures du matin, à dont-un-pasteur-vendaient-de-faux-verres-pharmaceutiques-a-leurs-patients">Daoukro, la capitale de l'Iffou.

Le suspect n'a plus daigné décrocher son téléphone

Selon nos sources, dans la nuit du mardi au mercredi, juste après l'acte criminel, le suspect qui n'est autre que l'ex-copain éconduit par Ekou Assoh Levis, a été informé que sa bien-aimée a été victime d'un accident et qu'elle était conduite à l'hôpital, donc sa présence était nécessaire. Si le suspect a répondu aux premiers appels téléphoniques, il n'a plus daigné décrocher son téléphone. Pis, il n'est pas venu au chevet de ‘'sa chérie''.

‘'Quand les parents de Bouadou ont demandé des nouvelles de ‘'l'accidentée'', on leur a dit qu'on les attendait pour l'évacuer à Bongouanou, même quand nous savions que la fille était décédée'', confie une source.

Si ses parents ont répondu à la convocation, Bouadou Kangah a brillé par son absence

Le mercredi, autour de 11 heures, une délégation partie de N'zanfouenou, village de la défunte, s'est rendue à Krégbé, village de son ex-copain, pour officiellement annoncer le décès de Levis. Reçue d'abord par le président des jeunes de Krégbé, la délégation a été, par la suite, conduite chez le chef notable de ce village qui a convoqué le suspect et sa famille. Si ses parents ont répondu à la convocation, Bouadou Kangah a brillé par son absence. Selon sa famille, il se lavait quand, eux, se rendaient chez le chef notable.

Qu'à cela ne tienne. Nanan a exigé sa présence en envoyant quelqu'un l'appeler. Malheureusement, Bouadou Kangah n'était plus à la maison, lui qui était sensé se laver et répondre à l'appel du chef notable. Renseignements pris, il s'était rendu à Assoikro, mais dans ce village, on leur a appris qu'il a continué son chemin. Plus tard, des éléments de la gendarmerie ont débarqué à Kr&eacut (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


téléphone village don jeunes enseignement Daoukro gendarmerie Police accident




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour