Linda Nanan Vallée, Directrice exécutive, Fondation de la Jeunesse numérique, sur le rôle de la technologie dans la lutte contre le Covid-19

  • Source: Educarriere
  • Date: vend. 08 mai 2020
  • Visites: 478
  • Commentaires: 0

 

 

Dans quelle mesure les solutions digitales peuvent-elles aider à surmonter les défis posés par la propagation du Covid-19 ?

 

LINDA NANAN VALLÉE: Le solutions numériques ont un rôle prépondérant à jouer dans la réduction de l'impact de la crise du Covid-19. Le numérique peut être utilisé pour sensibiliser les masses sur la pandémie, mais aussi pour développer un pré-dépistage en ligne qui permet à chacun de faire son diagnostic, et pour améliorer la surveillance et la sécurité. Ces outils permettent aussi de déterminer la géolocalisation des personnes malades ou des personnes à risque, par le biais de l'intelligence artificielle et du big data, par exemple. De plus, l'usage de ces applications, favorise les initiatives de télétravail ou du e-learning.

 

Du fait que cette pandémie ait considérablement impacté l'économie, des solutions pour pallier ses effets ont vont le jour. Par exemple, le volet de la livraison à domicile des produits alimentaires et non-alimentaires fait face à une augmentation importante de la demande. La numérisation des paiements et le développement des solutions fintech démontrent aussi, dans ce contexte, l'importance et l´utilité de la technologie dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

 

Quels sont les domaines les plus concernés aujourd'hui par ces solutions digitales en Côte d'Ivoire ?

 

VALLÉE: Les domaines de la sécurité sanitaire, de la résilience économique et de la continuité pédagogique sont les trois domaines les plus touchés par les solutions numériques.

 

Vue ces volets, une plateforme a été créée par des entrepreneurs ivoiriens afin de proposer des solutions numériques pour aider dans la lutte contre le Covid-19. Appelé Anticoro, elle adresse principalement le volet sanitaire avec la sensibilisation des masses, le pre-dépistage en ligne, la fonction d'alerting ou la géolocalisation à partir du numéro de téléphone.

La plateforme permet aussi d'avoir un cadre interactif des zones à risque, des statistiques, ainsi que de l'information confidentielle suit au traitement intelligent des données. De plus, la fonction de chatbot permet de répondre aux questions les plus récurrentes, réduisant ainsi la charge des centres d'appels d'urgence.

 

Pour ce qui est du volet de la continuité pédagogique, il y avait déjà avant la crise l'existence de plateformes fonctionnelles comme Etudesk. Depuis la fermeture des établissements, cet outil a vu son nombre d'utilisateurs augmenter drastiquement. Aujourd'hui il y a plus de 20 établissements qui l'utilisent en offrant des plateformes personnalisées d'apprentissage. Les drones jouent aussi un rôle vital dans la minimisation des effets du coronavirus. Quelques jeunes entrepreneurs ont créé des drones qui ont des haut-parleurs qui diffusent des messages en langue locale dans certaines zones, des drones qui travaillent sur la désinfection de certaines zones ou encore des drones qui facilitent l'approvisionnement à domicile.

 

Comment voyez-vous ces solutions évoluer une fois la crise sanitaire passée ?

 

VALLÉE: Une grande partie de ces applications étaient déjà utiles avant la crise, cependant, il est vrai que leur activité est devenu plus évidente depuis. Même si le nombre d'utilisateurs potentiels diminuera avec la réouverture des institutions, un certain nombre d'établissements et d'entreprises, en observant l'évolution de la productivité de leurs employés pendant cette période, se rendront compte que beaucoup de choses pourraient se faire à distance. Il est fort possible qu'un certain nombre d'entreprises ajusteront leurs activités quotidiennes, par exemple, en impulsant le travail à domicile, ce qui sera positif à la fois pour les employés, en termes de déplacements et pour l'employé, en termes de réductions de coûts.

 

Comment soutenir les start-ups et porteurs de projets innovants qui proposent des solutions pour lutter contre le Covid-19 ?

 

VALLÉE: La majeure partie d'entrepreneurs ont commencé à travailler de manière spontanée et bénévole, et à des fins non lucratives. Les efforts qui ont été faits par les entrepreneurs les plus performants devraient être soutenues financièrement et recevoir appui du gouvernement. C'est important que le gouvernement puisse prendre le temps d'analyser ces solutions numériques et identifier les projets les plus efficaces pour commencer à les mettre en œuvre à grande échelle, car certains peuvent jouer un rôle crucial dans le ralentissement de la propagation du virus. Outre cette appui institutionnel, les bailleurs internationaux, et

les fonds privés d'investissements, devraient aussi soutenir ces initiatives.

 

 




Côte d'Ivoire gouvernement stage ivoiriens coronavirus Covid-19 télétravail



Educarriere sur Facebook