Affaire ''un bébé vendu à 15 000 Fcfa à Daloa'' : Le principal accusé, en fuite, appréhendé à San-Pédro
Les deux complices en prison

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 14 fév. 2020
  • Visites: 1556
  • Commentaires: 0
Dame M. Bakayoko et son complice de chauffeur de taxi, D. Daouda, accusés de vol de bébé de 2 semaines, ont été reçus, il y a quelques jours, par le juge du 2e cabinet d'instruction du tribunal de première instance de Daloa.

Après les avoir entendus pendant des heures, ils ont été conduits à la Maison d'arrêt et de correction de Daloa. Selon nos sources, le chauffeur de taxi avait quitté la ville de Daloa, pour aller trouver refuge dans la cité portuaire de San-pedro. Les fins limiers de la police ont pu le localiser pour l'appréhender et le conduire devant le juge d'instruction.

Rappelons, selon nos sources que dame M. Bakayoko qui voulait faire plaisir à son conjoint parce qu'elle n'arrivait pas à lui faire d'enfant, s'est confiée au chauffeur de taxi, D. Daouda qui en retour, lui aurait promis de lui vendre un bébé.

Ainsi le chauffeur dont la femme venait pourtant d'enfanter, se lance à la recherche de son ''produit'' pour honorer son engagement. Il s'arme d'une grosse machette et circule dans la ville de Daloa. Dans l'après midi du 28 janvier 2020, aux environs de 19h, D. Daouda se pointe devant le Centre hospitalier régional (Chr) de Daloa où il est certain de satisfaire son besoin. En effet, en un rien de temps, la jeune mère Adjoua Nadine, avec son bébé de 2 semaines, se présente à lui.

Elle emprunte ce véhicule, avec pour destination, le quartier " Gbeuliville" où elle réside avec son mari. Alors qu'elle monte dans ledit taxi, elle y trouve une jeune fille qui est assise à côté du conducteur. La présence de cette élève la rassure. A peine sorti du périmètre du Chr de Daloa, le chauffeur du taxi lui explique qu'il va d'abord déposer la jeune élève avant de se rendre au quartier Gbeuliville. Adjoua Nadine ne voit aucun mal à cela.

Mais chemin faisant, D. Daouda dépasse l'hôtel Ambassadeur et emprunte une voie réputée dangereuse. Le chauffeur marque un arrêt brusque et explique à ses clients qu'il est en (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Daloa police




Educarriere sur Facebook