Mort de Papa Wemba sur scène au FEMUA 9 : A'Salfo et le technicien du micro entendus à la police
Une enquête judiciaire ouverte
Les graves révélations du technicien accusé d'avoir changé le micro


La mort du roi de la Rumba continue de faire couler encre et salive à Abidjan et Kinshassa. (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 10 mai 2016
  • Visites: 6886
  • Commentaires: 2
Après que Traoré Salif dit Asalfo a été entendu par le commissariat du 26è Arrondissement de Marcory Anoumabo, le vendredi 6 mai 2016, c'était le tour du backliner (le technicien qui manipulait le micro lors du concert).

Cette audition fait suite à une enquête judiciaire ouverte par le Parquet d'Abidjan pour élucider les circonstances de la mort de l'artiste Papa Wemba sur la scène de la 9è édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumambo (Femua) qui s'est tenue du 19 au 24 avril 2016 à Abidjan.

Si on ne sait pas grand-chose sur l'audition du commissaire général du  Femua, Traoré Salif, par contre, celui qui est accusé par certaines langues d'avoir provoqué la mort de l'artiste congolais, a levé un coin du voile sur le contenu de sa déposition devant l'officier de police judiciaire. Joint par téléphone, le samedi 7 mai 2016, par Yves de M'Bella dans le cadre de son émission ''Rien à cacher'', sur une des radios commerciales abidjanaises,  le technicien a confié qu'il a passé près d'une heure et demi à répondre aux questions de l'agent de police judiciaire.

Le backliner a fait savoir que son attitude, au moment où l'artiste s'est écroulé, visait à sécuriser son matériel. « Sur le Podium, j'étais le backliner, c'est-à-dire celui chargé des micros sur la scène. Quand Papa Wemba est tombé, ma préoccupation était de retirer le micro, pour faire de la place aux secouristes, et surtout pour éviter des vols, puisque les congolais, j'ai plusieurs (...)

Lire la suite sur Soir Info


Abidjan Marcory police




Educarriere sur Facebook