Utilisation du bois et du charbon pour la cuisson : Des experts révèlent des conséquences sur la santé et font des propositions

  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 15 mars 2016
  • Visites: 2677
  • Commentaires: 1
Cuisiner ne devrait pas tuer ou avoir des conséquences sur la santé. Malheureusement, c'est une réalité, à cause de l'utilisation de biomasse (bois de chauffe et charbon bois) et d'équipements archaïques.

Ces informations ont été  révélées au cours de la présentation des travaux  d'une étude sur l'état des lieux des énergies de cuisson et des énergies domestiques en Côte d'Ivoire. C'était le vendredi 11 mars 2016 dans un établissements hôtelier à Cocody-Riviera Palmeraie. Cette étude est commandée par le Centre pour les énergies et l'efficacité énergétique de la Cedeao (Cereec) et réalisée par le Geres dans le cadre de son programme StovePlus. Les experts ont justifié cette menace par les conséquences sur la santé. En effet, la Côte d'Ivoire a un riche potentiel énergétique  de l'offre en combustible.  Le bois et le charbon constituent 79% de l'énergie utilisée pour les cuissons, le fumage de poisson, la préparation d'attiéké, la restauration ou encore dans la boulangerie.  « Cependant, il n'y a pas assez d'équipements de cuisson performants », ont déploré les experts. Et de préciser que cette situation provoque une pollution intérieure. Notamment, des infections respiratoires qui causent des décès plus significatifs que le paludisme, la tuberculose et le Sida combinés. En Côte d'Ivoire,  soutiennent les experts, les infections respiratoires constituent la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de quatre ans, juste après le paludisme. « Dans la majorité des cas, ce sont des décès évitables, dus principalement à la pollution intérieu (...)

Lire la suite sur L'Inter


Côte d'Ivoire Cocody Riviera information santé




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour