Man : Après l'assassinat de l'institutrice et de son fils, les enseignants marchent sur la préfecture


De nombreux enseignants ont pris part à la marche pour exprimer leur indignation à la suite de l'assassinat de leur collègue te de son fils
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 22 nov. 2023
  • Visites: 1905
  • Commentaires: 0
Les enseignants du primaire et du secondaire de la direction régionale de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation de Man, à savoir Logoualé, Gboné, Sangouiné, Biankouma, Sipilou et Man ont organisé, ce mardi 21 novembre 2023, une marche pacifique sur la préfecture de Man pour exprimer leur très grande tristesse, leur douleur, leur indignation et leur ras-le-bol à la suite de l'assassinat de l'institutrice Kéké Loyoh Christelle Flavie et de son fils Kouamé Kouassi Moyé Stéphane Samuel, dans le village de Gbatongouin.

Pour exprimer leur tristesse et indignation suite à l'assassinat de l'institutrice Kéké Loyoh Christelle Flavie et de son fils Kouamé Kouassi Moyé Stéphane Samuel, retrouvés égorgés, le lundi 20 novembre 2023, à Gbatongouin, les enseignants du primaire et du secondaire de la direction régionale de l'Education nationale et de l'Alphabétisation de Man, ont organisé une marche pacifique à la préfecture de Man.

Le préfet Womblégnon Célestin reçoit les marcheurs

Vêtus de noir en signe de deuil, les enseignants ont débuté la marche pacifique à l'inspection et préscolaire pour s'ébranler vers la préfecture où le Préfet de Région du Tonkpi, préfet du département de Man, Womblegnon Célestin, les a reçus.

Une fois chez le préfet, le porte-parole des enseignants, Brou Désiré, a livré leur message. Ci-dessous l'essentiel de leur message.

‘'Nous, enseignants et enseignantes, du primaire et du secondaire de la direction régionale de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation de Man, à savoir Logoualé, Gboné, Sangouiné, Biankouma, Sipilouet Man, sommes venus ce matin vous exprimer notre très grande tristesse, notre douleur, notre indignation et notre ras-le-bol face à la barbarie et à la cruauté humaine.

Elle-même étant porteuse d'une grossesse

Face à cette énième agression dans notre corporation, nous sommes venus porter à votre connaissance, monsieur le préfet de région, première autorité administrative et représentant monsieur le président de la République dans notre région cet acte inhumain et rétrograde et aussi vous interpeller face à l'insécurité grandissante à laquelle nous sommes exposés et à la vulnérabilité dont nous faisons l'objet tous les jours. Nous sommes au quotidien victimes d'agression, de vol, de viol et même de meurtre comme c'est le cas aujourd'hui et cela, dans nos lieux de travail et dans nos maisons.

La peur gagne les enseignants

Monsieur le préf (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


village Alphabétisation marche ville don scolaire 2023 Logoualé Biankouma Samu




Educarriere sur Facebook