Niger : Le président du Nigéria annonce de sanctions plus sévères si la santé de Bazoum se détériore davantage

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 19 août 2023
  • Visites: 1450
  • Commentaires: 0
Le président du Nigéria, président en exercice de la CEDEAO a fait une importante mise en garde contre les putschites au sujet de la santé du président Mohamed Bazoum.

Le président du Nigeria, Bola Tinubu, a averti que toute « nouvelle détérioration » de l'état du président du Niger, Mohamed Bazoum, séquestré depuis le coup d'Etat militaire qui l'a renversé, aurait « de sérieuses conséquences », lors d'un entretien avec le président du Conseil européen, Charles Michel, selon une responsable de l'Union européenne (UE).

Mise en garde du président

« Les conditions de détention du président [Mohamed] Bazoum se détériorent. Toute nouvelle détérioration de son état de santé aura de sérieuses conséquences », a annoncé M. Tinubu, qui préside actuellement la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), lors d'un entretien jeudi, selon les propos rapportés vendredi par une responsable de l'UE.

"L'objectif de notre réunion n'est pas simplement de réagir aux évènements mais de dessiner de manière proactive"

Cette responsable avait initialement attribué par erreur cette phrase à M. Michel. A Accra, au Ghana, les chefs d'état-major des armées ouest-africaines se réunissent pour discuter d'une éventuelle intervention armée au Niger, et prévoient de se quitter lors d'une cérémonie de clôture vers 18 heures, heure de Paris, selon le programme de la réunion.

« L'objectif de notre réunion n'est pas simplement de réagir aux évènements, mais de dessiner de manière proactive un chemin qui mène à la paix et soutient la stabilité » au Niger, avait déclaré le chef d'état-major du Nigeria, le général Christopher Gwabin Musa, lors de l'ouverture de cette réunion entre responsables militaires des pays de monde/77718-sommet-de-la-cedeao-en-desaccord-les-membres-reportent-les-decisions-sur-les-juntes-du-mali-burkina-guinee">la Cedeao.

Si les militaires discutent des modalités d'une possible opération armée pour rétablir au pouvoir au Niger le président Mohamed Bazoum écarté depuis le coup d'Etat du 26 juillet, la Cedeao semble toutefois encore privilégier la voie du dialogue. Les appels à un règlement pacifique de cette crise se sont d'ailleurs multipliés ces derniers jours, en particulier de la part des Etats-Unis.

La loi des armes n'a pas sa place dans le monde d'aujourd'hui

Le même jour, l'ONU a, elle, dénoncé les militaires qui ont pris le pouvoir &agra (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


monde économique Afrique jeu CEDEAO Paris Nigéria Nigeria Ghana Etats-Unis Union européenne coup d'Etat santé




Educarriere sur Facebook