''Samedi de la Solidarité'' : Plusieurs donateurs offrent du sang au CNTS

  • Source: Educarriere
  • Date: lun. 08 mai 2023
  • Visites: 913
  • Commentaires: 0

La première édition de don de sang, dénommée ‘‘Samedi de la Solidarité'', s'est tenue ce 6 mai, au Centre national de transfusion sanguine ( CNTS ), à Treichville. Plusieurs associations et structures ont mobilisé les donneurs de sang, pour cette action citoyenne. Ces dernières ont été récompensées à travers des diplômes de félicitation et de participation. Trois meilleures associations qui ont le plus mobilisé, ont également été récompensées. Le premier prix a été attribué à l'Association des musulmans de Côte d'Ivoire, qui a fourni plus de 100 lots de poches de sang. Le deuxième prix est revenu à l'Union Burkinabé de Côte d'Ivoire, qui a fourni 65 lots de poches de sang. Le troisième prix a été attribué à l'ONG Émergence qui a fourni une cinquantaine de lots de poches de sang. 

 

Drépanocytaire

Patricia Amand, Présidente de l'Association des drépanocytaires et thalassémiques de Côte d'Ivoire (ADTCI), a remercié les donneurs de sang, qui se sont déplacés nombreux au CNTS. « Je tiens à vous dire merci d'avoir associé l'ADTCI à cet événement,  qui est pour nous très essentiel. Le sang, c'est la vie. Le sang est plus qu'essentiel pour les drépanocytaires. Ils ont des besoins encore plus élevés que la majeure partie de la population. Chaque fois que vous donnez votre sang, c'est un drépanocytaire que vous sauvez», a indiqué Patricia Amand.

 

Pour sa part, Dr Seydou Konaté, le Directeur Générale du CNTS, a félicité les donneurs ainsi que le gouvernement, pour son soutien. «Le gouvernement de Côte d'Ivoire depuis 2022, a pris une importante décision en vue de régler le problème de manque de sang dans notre pays. Devant ce problème, le ministre de la Santé de l'hygiène publique et de la couverture maladie universelle, a pris des mesures courageuses afin d'améliorer l'accessibilité et la disponibilité du produit sanguin sur toute l'étendue du territoire. Parmi ces mesures, il y a l'augmentation du budget du CNTS, dans l'optique de promouvoir le don de sang et d'apprendre la production.  Aussi, le prix de produit sanguin est désormais fixé à 3000 FCFA, dans toutes les structures, afin qu'il soit accessible à nos populations. Nous sommes passés de 150 mille poches à 214 mille poches cette année. Nous faisons 20 mille à 22 mille poches par mois. Nous voulons faire mieux, passer de 22 mille à 27 mille », a noté Dr Seydou Konaté.

 

Qualité

Kounté Soro, le Directeur adjoint du cabinet du ministre de la Santé, représentant du ministre Pierre Dimba, est revenu sur la volonté du gouvernement de pallier la pénurie de sang dans le pays.  « Le gouvernement s'est engagé à rendre disponible en quantité et en qualité, les produits sanguins.  Cette mission a été confiée au CNTS. Malgré les très grandes prouesses technologie qui ont marqué le monde, il n'existe pas encore des méthodes scientifiques pour produire le sang de manière synthétique. La production du sang ne dépend que des donneurs», a fait savoir Kounté Soro.

Marie-Désiré Ky




Côte d'Ivoire ONG monde ville don production Soro Pierre Dimba jeu CNT Burkina gouvernement budget



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour