Sécurisation du passage du cortège présidentiel : Trois militaires tabassent un policier et prennent la fuite


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 03 nov. 2021
  • Visites: 2486
  • Commentaires: 0
En mission de sécurisation du passage du cortège présidentiel, le Sergent de police N. Anoh Marcel, en service à la première compagnie républicaine de sécurité (CRS1), a été sauvagement battu, le dimanche 31 octobre 2021, par trois gaillards militaires, à Adjouffou, dans la commune de Port Bouet. Son tort est de leur avoir demandé de patienter, le temps du passage du cortège présidentiel.

Le Sergent de police N. Anoh Marcel, en service à la CRS1 (Marcory), porte encore les stigmates de sa bastonnade par les trois gaillards militaires. En mission de sécurisation du passage du cortège présidentiel à Adjouffou, dans la commune de Port Bouet, il a eu le malheur de demander à trois militaires de patienter, le temps du passage dudit cortège.

Il était posté au pont piéton avant le commissariat de police du 33ème arrondissement d'Adjouffou (Port Bouet), quand deux de ses collègues était sont sous le même pont.

Aux environs de 18 heures, il reçoit un message par radio et coupe la circulation. Un groupuscule de personnes veut coûte que coûte passer le pont. Le sergent de police reste inflexible conformément aux instructions reçues. Il leur demande de patienter, le temps du passage du cortège présidentiel. Subitement, trois individus, des militaires, se détachent du groupe et fon (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


radio Port Bouet Marcory police




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour