Faits divers

Agboville : Protestant contre la mort de son neveu, un individu incendie le service de pédiatrie du CHR

post-img
Le service de pédiatrie du CHR d'Agboville est fortement endommagé

Le Centre Hospitalier Régional (CHR) d'Agboville a été le théâtre d'un événement tragique et choquant, ce dimanche 7 juillet 2024. Un homme, se déclarant Franco-Ivoirien, accompagné d'un complice armé, a mis le feu au service de pédiatrie du CHR en signe de protestation contre la mort de son neveu, survenue la matinée, dans ce même service. Cet acte de désespoir et de colère a entraîné des dommages considérables mais heureusement, aucune perte en vie humaine.

La journée du dimanche 7 juillet 2024 s'était déroulée de manière routinière pour le personnel médical du CHR d'Agboville. Cependant, aux alentours de 19 heures, un incident inattendu est venu troubler la tranquillité des lieux. Selon nos sources sur place, un homme, se disant Franco-Ivoirien, a fait irruption dans le service de pédiatrie, manifestement en proie à une grande colère et cherchant désespérément à parler à un médecin. À la question "Où est le docteur ?", le personnel a répondu que le médecin était absent, ce qui a exacerbé la fureur de l'homme.

L’homme était aidé d’un complice armé de fusil

Encouragé par son complice armé d'un fusil, l'homme a alors répandu de l'essence sur la terrasse du service de pédiatrie avant d'y mettre le feu. Les flammes se sont rapidement propagées, envahissant les chambres et créant une épaisse fumée. Les équipements tels que les climatiseurs et les plafonds ont été gravement endommagés. Les cris de détresse ont retenti dans tout l'hôpital, semant la panique parmi les patients et le personnel.

ville1.webp" alt="" />

Heureusement, grâce à la réactivité des visiteurs et des riverains qui se sont improvisés pompiers, l'incendie a pu être maîtrisé en quelques minutes. Les patients et leurs accompagnateurs, exfiltrés par les fenêtres, ont pu être sauvés sans aucune perte en vie humaine. Les éléments de la brigade de gendarmerie nationale, rapidement alertés, sont intervenus pour maîtriser les deux individus responsables de cet acte criminel.

Il a accusé le personnel médical de négligence et de manque de professionnalisme, estimant que cela avait conduit à la mort de l'enfant

L'homme à l'origine de l'incendie a exprimé sa profonde détresse et sa colère face à la mort de son neveu admis la veille samedi et décédé au petit matin du dimanche. Il a accusé le personnel médical de négligence et de manque de professionnalisme, estimant que cela avait conduit à la mort de l'enfant. Une enquête a été immédiatement ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame et les motivations réelles (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


service ville fonds incendie gendarmerie Ivoirien essence

Articles similaires