Des hôteliers se battent autour des 200 millions de Fcfa de Ouattara, offerts suite à l'attaque terroriste de Grand-Bassam


Des hôteliers de Grand Bassam demandent au président Alassane Ouattara de leur rendre justice (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 12 mai 2016
  • Visites: 1893
  • Commentaires: 0
Les 200 millions de francs Cfa offerts par le président de la République au secteur de l'hôtellerie de Grand Bassam, suite à l'attaque terroriste du 13 mars 2016, divisent les opérateurs de cette filière.

L'Association des hôteliers dit « non balnéaires » de Grand Bassam, qui regroupe 32 établissements, a crié à l'injustice, au cours d'une conférence de presse, dans un hôtel de la ville, le 10 mai 2016. « Nous estimons que c'est une injustice flagrante à notre égard, nous qui sommes majoritaire, au nombre de 32, nous avons 10 millions de francs Cfa et les minoritaire, au nombre de 10 hôtels ont 190 millions. Nous nous posons la question de savoir qui donc a fait ce partage ? Comment et sur quels critères cet argent a été reparti ? Et pourquoi nous les majoritaires n'avons pas été associés à ce partage, alors que nous payons tous, des impôts », a questionné Aka Emou Louis, président de cette organisation. Il a dénoncé le manque de considération dont ils ont été l'objet, dans le traitement de cette affaire. « Nous avions penser que les autorités ou les personnes ayant reçu cette somme allaient convier tous les opérateurs du secteur aux fins de procéder à une répartition convenable. Malheureusement cela n'a pas été le cas. Le vendredi 27 avril 2016, à notre grande surprise, nous avons été invités à une réunion d'information à la mairie de Grand-Bassam. Au cours des débats, l'agent de la mairie qui présidait la réunion (le secrétaire général, ndlr) la séance, a soutenu que le chef de l'État a offert la somme de 200 millions de francs Cfa aux hôtels dont 10 millions de F.Cfa a été réservés aux hôtels dits non balnéaires, au nombre de 32. C'est à prendre ou à laisser », a-t-il expliqué.

Pour M. Aka cette somme est insignifiante. Aussi, a-t-il réclamé, pour les 32 h&ocir (...)

Lire la suite sur Soir Info


Grand-Bassam Grand Bassam




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour