Niablé : Une écolière violée et sodomisée ; son directeur d'école arrêté


(Photo d'illustration)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 02 déc. 2019
  • Visites: 3916
  • Commentaires: 0
Le directeur d'une école primaire publique (Epp) a été interpellé le 21 novembre dernier à Niablé, à 22 km au sud d'Abengourou. La raison ? Une fillette de 12 ans, élève dans l'établissement dont il avait la charge, a été violée. De quoi s'agit-il ?

De la version livrée par K.K.A. le directeur en question, il ressort que durant l'année scolaire écoulée, il avait en charge l'école primaire publique de Pierrekro. Bourgade située à une quarantaine de Km au sud-est d'Abengourou. Dans la classe de Ce2, se trouve une fillette taciturne qui répond aux initiales de S.S.

Dans le courant du mois de juin 2019 pourtant, son père constate qu'elle n'est pas au mieux de sa forme. Renfermée désormais, elle est souvent alitée et sujette à une forte fièvre récurrente. Les parents de S.S. essaient de comprendre cette situation de plus en plus inquiétante. Et là….ils découvrent l'horreur. Les parties génitales de leur enfant sont littéralement ‘'bousillées''. Elle a été violée.

Mais qui a pu bien commettre cet acte criminel ? A cette question, la fillette, totalement traumatisée, reste de marbre. Le père, décidé à connaître le nom du ‘'bourreau'' de sa fille, la harcèle de questions. Il la bat même. Mais S.S. ne lâche rien.

En désespoir de cause, le père se confie à K.K.A le directeur de l'école. L'enseignant, usant de ses méthodes psychopédagogiques, arrive à faire parler son écolière. Le présumé violeur en question, serait un certain Laré. Un cultivateur d'une trentaine d'années bien connu dans la localité.

Avec les aveux de la fillette, une réunion des parents d'élèves est convoquée pour étudier la question. Curieusement, le village décide d'étouffer l'affaire et de la régler à l'amiable.

Mais ce n'est pas l'avis du directeur. Vu que l'état de santé de S.S. se dégrade. Aussi, informe-t-il le Conseiller pédagogique du secteur d'Appoisso dont dépend son école. La petite fille est en définitive évacuée au Chr d'Abengourou. Le viol étant confirmé, (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abengourou




Educarriere sur Facebook