Duekoué / Mort d'un jeune homme à Baoubly : Quatre personnes mis aux arrêts par la gendarmerie


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 22 juil. 2019
  • Visites: 720
  • Commentaires: 0
Depuis le mardi 17 juillet 2019, le village de Baoubly est secoué par une crise suite à la découverte du corps sans vie de Doho Martial, un jeune de 27 ans et originaire de ce village. En réaction à cette mort, des jeunes autochtones se sont soulevés pour mettre le feu aux habitations d'un allogène, le présumé coupable de ce meurtre.

Quatre (4) Jours après ce triste événement, les langues ont commencé à se délier. Et les actions sont tombées. Les hommes de l'adjudant Kouassi de la brigade de  gendarmerie de Duékoué qui suit cette affaire a procédé dans la nuit du jeudi à l'arrestation de plusieurs personnes : Il s'agit de Ouattara Pacôme, Ouattara Zakaria, Traoré Abdul Karim et Ouattara Lanciné, tous issus de la même famille.  C'est en exploitant des informations anonymes que ces quatre personnes ont été mises aux arrêts. Si on en sait peu sur Ouattara Lanciné, Traoré Abdul Karim et Ouattara Zakaria il n'en est pas pour Ouattara Pacôme sur qui pèsent de lourds soupçons. En effet, depuis le déclenchement de cette crise, des proches du défunt accusaient déjà Ouattara Pacôme d'être à l'origine de ce meurtre ou d'en être l'instigateur. "Il y a quelques semaines, Ouattara Pacôme s'est rendu à notre domicile pour accuser mon frère de vol de noix de ses cabosses de petits colas. Malgré que mon fr& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Ouattara Baoubly gendarmerie



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine