Huit personnes d'une famille périssent dans un incendie à la cité policière de Yopougon


Le domicile en ruine après l'incendie qui a causé la mort de huit membres d'une famille à Yopougon Toits rouges
  • Source: AIP
  • Date: jeu. 22 nov. 2018
  • Visites: 1041
  • Commentaires: 1

Huit personnes d’une même famille ont péri dans l’incendie du domicile d’une veuve dans la nuit de mercredi à jeudi, à la cité policière de Yopougon Toits rouges, a constaté l’AIP sur place.

L’incendie qui a tout ravagé dans ce domicile de deux pièces modifiées en trois pièces, serait dû à un court-circuit, selon des témoins qui ont précisé que c’est aux environs de 1 h du matin que les flammes ont été déclenchées.

« C’est aux environs de 1 h que j’ai été réveillé par ma femme parce qu’elle entendait des cris chez les voisins. Alors je suis sorti précipitamment pour constater qu’il y avait du feu à l’appartement de la voisine. Ensuite j’ai alerté les sapeurs-pompiers », a raconté le voisin immédiat, Guy Akaffou.

Rien n’a été épargné, tout a cramé sous la force du feu qui s’est propagé très rapidement à cause du manque d’aération dans le domicile modifié.

Parmi les victimes figurent deux filles de la veuve, des nièces, des neveux et un oncle dont les corps calcinés ont été retirés des décombres. Ils étaient tous dans une pièce de la maison.

« Seule la veuve a échappé à l’incendie parce qu’elle était allée à des funérailles à Koumassi », a ajouté le voisin, Guy Akaffou.

Le Procureur de la république près le Tribunal de première instance de Yopougon, Rosalie Zalo a effectué un passage sur les lieux du drame pour témoigner sa compassion aux victimes et constater les dégâts occasionnés par l’incendie.

Des incendies similaires ont provoqué, cette année, la mort de neuf personnes à Grand-Bassam et de sept autres à Divo, les victimes appartenant toutes à la même famille.

(AIP)

tg/aaa/tm




Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook