Après la fixation du prix du cacao : Des producteurs inquiets

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 04 oct. 2018
  • Visites: 768
  • Commentaires: 0
Au lendemain de la fixation du prix du kilogramme de cacao, des producteurs ont exprimé leurs inquiétudes. « Une chose est de fixer le prix et une autre est d'acheter le cacao. L'État a certes fixé le prix mais qu'est-ce qui nous garantit que ces prix seront respectés sur le terrain?

On a vu ici que le cacao est resté sur nos bras. Nous sommes d’autant plus inquiets qu’une rumeur persistante fait croire que les banques ne vont pas financer la campagne », s’est préoccupé Moussa Koné, leader du Syndicat national agricole pour le progrès. Il n’a pas caché ses appréhensions, au cours d’une conversation téléphonique, le mardi 2 octobre 2018. Il pense d’ailleurs que cette année risque d’être catastrophique pour les producteurs ivoiriens. « J’appelle les producteurs à la vigilance. Annoncer le prix ne signifie pas achat du cacao », a-t-il fait observer. Même s’il s’est félicité de la hausse de 50 francs Cfa par rapport à la campagne précédente.

A relire: Cacao : Le prix du kilogramme fixé à 750 F Cfa pour la campagne 2018-2019

« C’est un bon prix », a estimé, pour sa part, Maurice Sawadogo, président de la Société coopérative des agriculteurs « Agnintié » d’Abengourou. Aussi a-t-il salué le gouvernement pour ses efforts en faveur des producteurs de cacao. « J’avais réclamé ce prix depuis la campagne dernière. Si l’on avait fixé ce prix, le cacao n’aurait pas fui vers le Ghana. 750 francs le kilogramme bord champ, c’est une bonne chose. D’ailleurs, si tu vas à Accra, c’est 830 francs Cfa. Mais, quand tu vas au Port d’Abidjan tu gagnes 841 francs Cfa. N’est-il pas mieux d’aller à Abidjan ? Et puis, il y a des accompagnements. La sachérie brouss (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook