ft-ad_1
Economie/Finance

Renforcement de la voie Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa : la fin du calvaire des populations du Centre-Ouest

post-img

Longue de 145 km, cette voie renforcée vient mettre fin au calvaire des populations du Centre-Ouest du pays.

Les travaux de renforcement du tronçon Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa ont été lancés le 02 décembre 2017 à Daloa par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Longue de 145 km, cette voie renforcée vient mettre fin au calvaire des populations du Centre-Ouest du pays.

« La circulation sur le tronçon Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa était difficile. La voie était fortement dégradée. Merci infiniment au gouvernement pour avoir restauré cette route, contribuant ainsi à une meilleure fluidité de la circulation », témoigne Alfred Youan Bi, originaire de Bouaflé.

« La mise en service de ce nouveau tronçon vise à faciliter les déplacements des personnes et des marchandises, à la réduction des coûts d’exploitation des véhicules, à la réduction du temps de parcours, à l’amélioration de la sécurité des usagers, à la réduction du coût du transport, etc », indique Zouzoua Marcelin, cadre de Daloa.

La route est également un élément essentiel au développement socio-économique d’un pays. Sa construction permet d'accroître les échanges entre les populations, d’améliorer l’accessibilité et la connectivité à travers le pays, ainsi qu’à renforcer l’efficacité du transport routier.

« La route Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa contribue à l’amélioration du niveau de vie des populations et favorise le développement économique de cette zone du pays, plus particulièrement les secteurs touristiques et agro-industriels », souligne Akissi Hermine.

Le projet de renforcement de cette voie s’inscrit dans les schémas d’aménagement d’infrastructures structurantes pour soutenir le développement harmonieux et durable de la Côte d’Ivoire.


CICG




transport service secteur économique projet Amadou Gon Coulibaly Côte d’Ivoire Daloa Yamoussoukro gouvernement CICG développement

Articles similaires