Fraude : le ministre des transports annonce un audit de la concession de Côte d'Ivoire Logistique

  • Source: APA
  • Date: mer. 13 juin 2018
  • Visites: 1086
  • Commentaires: 0
Le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné a annoncé mardi à Abidjan que le gouvernement a entrepris un audit de la concession de Côte d'Ivoire Logistique, l'entreprise concessionnaire du Guichet unique de l'automobile dans le pays.

« Nous avons entrepris à la demande du chef de l'État de faire un audit de la concession de Côte d'Ivoire Logistique. Nous sommes en train de faire l'audit comme on le fait dans toutes les concessions. Les résultats de cet audit sont attendus pour fin juin selon les recommandations du chef de l'État », a fait savoir M. Koné lors d'une visite au Guichet unique automobile (GUA).

Cette annonce d'un audit de la concession de Côte d'Ivoire Logistique intervient juste quelques temps après le scandale de fraudes sur l'immatriculation des véhicules importés au guichet unique automobile.

Le parquet d'Abidjan a arrêté dix-huit personnes impliquées dans ces fraudes qui portent sur un millier de véhicules pour un préjudice entre deux et trois milliards FCFA selon le procureur de la république, Richard Christophe Adou.

« Évidemment, il y a des débats sur la durée et la qualité de la concession de Côte d'Ivoire Logistique», admet le ministre des transports invitant cependant les uns et les autres à « nous laisser finir d'abord cet audit et après le gouvernement décidera ». La concession avec Côte d'Ivoire Logistique a été signée en 1998 pour trente ans, soit jusqu'en 2028, a affirmé M. Koné.

Expliquant l'objet de sa visite au guichet unique automobile, le ministre des transports a indiqué être venu s'assurer de ce que ce guichet est vraiment « fonctionnel» après la crise et la perturbation des activités de cette institution suite au scandale des immatriculations frauduleuses de véhicules.

« Nous travaillons à dématérialiser et à décentraliser notre Guichet unique automobile pour avoir un guichet performant et réduire les faux frais à l'importation des véhicules. Aujourd'hui pour sortir un véhicule du port, il faut en moyenne douze semaines. Ça créé des faux frais. Nous travaillons à aller vers un délai maximum de dix jours », a-t-il promis.

M. Koné estime selon son « constat personnel » que la crise survenue au Guichet unique automobile est un problème de « coordination et de souveraineté» des différents démembrements de cette structure. C'est pourquoi, il a appelé ces derniers « à coordonner les choses ensemble » sous la direction du directeur du guichet unique automobile.

Relativement à l'affaire dite «fraudes sur l'immatriculation des véhicules importés en Côte d'Ivoire», il a conseillé aux uns et aux autres de faire confiance à la justice ivoirienne. « C'est une affaire qui est désormais aux mains de la justice. Il faut éviter d'exposer certains de nos concitoyens qui sont parfois victimes. Faisons confiance à la justice et ne livrons pas tout le monde à la vindicte populaire », a souhaité M. Koné.

Il a poursuivi dans le même registre en indiquant que ce scandale de fraudes à l'immatriculation des v&ea (...)

Lire la suite sur APA



Educarriere sur Facebook