Exploitation forestière illégale : 5 000 milliards de Fcfa de pertes fiscales annuelles enregistrés par la Côte d'Ivoire

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 28 avr. 2018
  • Visites: 547
  • Commentaires: 0
L'exploitation forestière illégale constitue une cause de dégradation des forêts, d'appauvrissement des populations qui en vivent, de réchauffement climatique et d'évasion des recettes liées à la fiscalité.

Le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, a souligné que les pertes annuelles en revenus fiscaux enregistrées par la Côte d'Ivoire, du fait de cette situation, sont estimées à 10 milliards de dollars américains, soit 5 000 milliards de Fcfa, selon la Banque mondiale. Il a donné cette information hier jeudi 26 avril 2018, à l'ouverture de la première édition de la journée Flegt (Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux) qui a eu lieu à la Maison de l'entreprise, à Abidjan-Plateau, sur le thème « L'Observation indépendante dans la gouvernance forestière en Côte d’Ivoire : Enjeux, défis et perspectives ». Le ministre a affirmé qu'en vue de faire face à cette situation et de réduire significativement les pertes fiscales, la Côte d'Ivoire s'est dotée d'une politique forestière qui vise, à terme, une gouvernance forestière. Une politique traduite à deux niveaux. D'abord par l'engagement de la Côte d'Ivoire dans le mécanisme de Réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation forestière (Redd+) en 2011. Ensuite, dans les négociations d'un Accord de partenariat volontaire (Apv-Flegt) avec l'Union européenne, depuis 2013, dont l'objectif est de lutter contre l'exploitation illégale du bois e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com