Ebola : ''Le supposé cas suspect n'en est pas un'', assure le Dr. Coulibaly


Le Dr. Daouda Coulibaly, chef de service de surveillance épidémiologique, lors d'une réunion sur les mesures préventives à observer contre l'Ebola
  • Source: Fratmat.info
  • Date: lun. 01 sept. 2014
  • Visites: 3552
  • Commentaires: 0

« Ce n'est pas un cas suspect. Cet ivoirien qui a travaillé en Sierra Léone et au Libéria, qui est rentré au pays  auprès des siens, ne peut pas être considéré comme un cas suspect. Selon les informations recueillies, il n'a pas été en contact avec des personnes atteintes par la maladie à virus Ebola. Mieux, il est observe une période de surveillance »,  a assuré ce lundi après-midi, le Dr. Daouda Coulibaly, chef de service de surveillance épidémiologique joint au téléphone par un journaliste de fratmat.info.

« Passé le délai de 21 jours, s'il ne développe aucun symptôme, il sera libre de rejoindre sa famille », a encore précisé le Dr. Coulibaly.  Il réagissait ainsi à la rumeur qui a alimenté le week-end, faisant état de  la présence d'un cas suspect de malade d'Ebola au Chr de Yamoussoukro.

L'information relayée par  certains sites en ligne, précisait « qu'un ivoirien ayant  séjourné à Freetown (Sierra Leone), puis au Libéria est rentré  le samedi 30 août en Côte d'Ivoire, précisément à Yamoussoukro où il devait rejoindre sa famille. Pris de panique, la première parente qu'il a contactée dans cette ville a alerté tout le quartier… Il s'en est suivie une panique…

Pour l'heure, insiste  le chef de service de surveillance épidémiologique, « le concerné  est gardé en observation. Donc il n'y a  pas lieu de s'alarmer ».

La Côte d'Ivoire, jusqu'à ce jour n'enregistre aucun cas de malade d'Ebola a assuré le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida. Toutefois, avec l'ampleur de   l'épidémie de la Fièvre Ebola dans la sous-région et plus récemment un cas signalé au Sénégal, récemment, le gouvernement ivoirien multiplie les campagnes de sensibilisation auprès des populations. Tout en accroissant  les mesures préventives pour  maintenir le statut de zéro cas dans le pays. Et même pour circonscrire rapidement la progression de la maladie, s'il arrive qu'un cas se présente. 

L'épidémie de fièvre hémorragique liée au virus Ebola continue de progresser de « manière accélérée », selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le dernier bilan de l'institution, publié jeudi 28 août, dénombre 1 552 morts pour 3 069 cas. 

Isabelle Somian




Chr de Yamoussoukro téléphone Côte d'Ivoire Sénégal Sierra Leone OMS Ebola gouvernement information ivoirien santé



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour