Braquage sanglant à Marcory : Décès de la victime et du bandit lynché, la somme de 15 millions emportée


Les éléments de la police sont promptement arrivés sur les lieux du braquage (Photo d'illustration)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 09 janv. 2024
  • Visites: 2357
  • Commentaires: 0
Le braquage perpétré dans la matinée du lundi 8 janvier 2024 dans une agence de transfert d'argent à Marcory non loin de la Clinique La Madone a coûté la vie à la victime, Gnépa Jean Claude, et au bandit lynché par la population, Kouraogo Boukary. La somme de 15 millions a été emportée par l'un des malfrats en fuite.

On en sait un peu plus sur le braquage sanglant qui a eu lieu, dans la matinée du lundi 8 janvier 2024, à Marcory Sicogi, non loin de la Clinique La Madone. Selon nos sources, il était un peu plus de 10 heures quand la victime, Gnépa Jean Claude, employé à Global Finance, est sorti de la structure de transfert d'argent avec un sachet noir contenant la somme de 15 millions de francs cfa.

Tous ses faits et gestes étaient suivis

L'homme ne savait pas qu'il avait rendez-vous avec la mort. Car en réalité, tous ses faits et gestes étaient suivis. L'un des deux présumés braqueurs attendait que ses complices lui donnent les instructions. Arborant une casquette vissée sur la tête, il attendait au bord de la route lorsqu'il a reçu un appel donnant certainement le signalement de la victime.

Quelques minutes plus tard, Gnépa Jean Claude est sorti avec un sachet noir contenant la somme de 15 millions, suivi de Kouraogo Boukary à moto et de son complice. Dès lors, les choses vont aller très vite.

Le bandit exige à Gnépa qu'il lui remette le sachet contenant l'argent

Sans autre forme de procès, le bandit exige à Gnépa qu'il lui remette le sachet contenant l'argent. Refus catégorique de l'employé de Global Finance qui tente de traverser la route. Le bandit le menace, mais Gnepa progresse toujours dans sa tentative de traversée. Et c'est là que le bandit tire sur lui, au milieu de la route.

Même à terre, Gnepa ne lâche pas le précieux sachet noir. C'est alors que le bandit libère un autre coup de feu qui affaiblit totalement la victime qui lâche le sachet, avant de s'étendre de tout son long sur le goudron. Le bandit s'empare du sachet et vient rejoindre son complice Kouraogo à moto. Ce dernier démarre mais un courageux automobiliste qui suivait toute cette (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


don Boukary Marcory procès braquage




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour