Braquage sanglant à Marcory : L'artiste Petit Sako pleure son oncle Gnépa Jean Claude tué par des bandits


L'oncle de l'artiste Petit Sako, Gnépa Jean Claude (tête entourée)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 09 janv. 2024
  • Visites: 3897
  • Commentaires: 0
L'artiste Zouglou Petit Sako est inconsolable à la suite de la disparition tragique de son oncle Gnépa Jean Claude tué, le lundi 8 janvier 2024, dans un braquage à Marcory Sicogi, non loin de la Clinique La Madone.

Le braquage sanglant perpétré dans la matinée du lundi 8 janvier 2024 par deux bandits à moto, à Marcory Sicogi, a coûté la vie à Gnépa Jean Claude, l'oncle de l'artiste Zouglou Petit Sako. Dévasté par ce décès tragique, l'artiste s'est exprimé sur les réseaux sociaux.

Le seul père…

Petit Sako a précisé que Gnépa Jean Claude, employé à Global Finance, est le petit frère de sa mère. ‘'C'est le petit frère à ma mère, le seul père qui nous restait dans la famille. Les braqueurs l'ont tué hier le 8 janvier pour 15 millions à Marcory sicogi. Ton âme repose en paix Papa'', a-t-il posté.


L'ARTISTE PETIT SAKO EST INCONSOLABLE

A la suite du post de l'artiste zouglou, nous sommes entrés en contact avec lui pour savoir comment il a appris la triste nouvelle. Emouvant tout simplement. ‘'Hier, j'étais en route pour une émission à la Radio la Voix de la Diaspora. Etant en route, on m'appelle pour me dire que mon oncle a été victime d'un AVC et qu'il se trouve au CHU de Treichville. J'ai dit que je vais appeler la famille pour qu'elle se rende à son chevet, le temps de finir mon émission'', a-t-il planté le décor.

Après l'émission, je rappelle et on me donne une autre version

La suite ? ‘'Après l'émission, je rappelle et on me donne une autre version. On me dit qu'il est décédé maintenant. Je n'y comprenais rien. C'est ce matin quand vous (les journalistes) avez donné les détails sur le braquage que j'ai compris qu'il travaillait dans une agence. Mais pourquoi un agent de sécurité qui n'a pas d'arme, on peut lui donner 15 millions ?'', s'est-il interrogé.

 Petit Sako est revenu sur la vidéo du braquage, mais l'émotion était tellement forte qu'il a commencé à pleurer au téléphone. ‘'Dans la vidéo, celui qui était au téléphone, dès qu'il quitte, on voit mon oncle partir. L'individu le suit avec la moto. Voici le r& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


CHU de Treichville téléphone don RTI Marcory AVC braquage




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour