PJ-GOUV : La formation, l'insertion professionnelle et la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes accélérées courant 2023

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 15 juin 2023
  • Visites: 1128
  • Commentaires: 0

Le Programme Jeunesse du Gouvernement (PJ-GOUV), institué sur la période 2023-2025, se veut être la plateforme privilégiée pour les offres d'opportunités d'insertion, de services et d'information en faveur des jeunes.

D'un coût de plus de 361,4 milliards FCFA en 2023, le PJGOUV est constitué de trois axes stratégiques. Il s'agit notamment de l'accélération de la formation, de l'insertion professionnelle et de la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes, du renforcement de l'engagement citoyen et de l'éthique sociale de la jeunesse et de l'amélioration des conditions d'épanouissement et de bien-être des jeunes.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l'axe 1, relatif à ce programme , l'accent sera mis entre autres sur l'élargissement de l'offre d'accès à la connaissance, au savoir-faire et au savoir-être de tous les jeunes en fonction de leurs besoins à travers l'académie des talents, l'Ecole de la deuxième Chance (E2C) ; l'augmentation du nombre d'élèves et d'étudiants bénéficiaires de bourses et de secours financiers ; le renforcement du rôle de l'Etat en tant que moteur de l'insertion professionnelle des jeunes en partenariat avec le secteur privé à travers le rapprochement des dispositifs publics d'accès à l'emploi jeune dans toutes les régions du pays. Il s'agira également d'accélérer la création de centres d'incubation publics pour l'accompagnement des jeunes dans la réalisation de leurs projets d'entrepreneuriat ; de mettre en place un « Programme national d'accélération des Start-Ups et PME Numériques » à travers le GUDEPME ; de mettre en place une Initiative pour l'entrepreneuriat rapide des jeunes basée sur le financement d'Activités Génératrices de Revenus et de Micros et Petites Entreprises.

La mise en œuvre de l'axe 1 sur la période 2023-2025 est évaluée à plus de 831,579 milliards de FCFA. Au titre de l'année 2023, ce sont environ 287,613 milliards de FCFA qui seront investis. En termes d'impacts, ce sont plus de 490 018 jeunes qui bénéficieront des initiatives contenues dans l'axe 1.

Dans le but d'accélérer les différentes actions gouvernementales, différentes réformes et initiatives seront mises en œuvre au niveau de l'axe 1.

Au titre des réformes, le gouvernement prévoit entre autres, de réformer les parcours de formation professionnelle ; réviser la législation du travail pour une meilleure protection de l'emploi national et un traitement plus équitable des jeunes en milieu de travail ; réaliser l'étude de faisabilité du projet « Invest Emploi » en vue de la mise en place d'un dispositif national de suivi de l'impact des investissements publics et privés sur l'emploi ; réserver au moins 20% des offres de marchés publics aux entreprises portées par des jeunes nationaux.

Concernant les initiatives, il est prévu, entre autres, sur la période 2023-2025, de construire, réhabiliter et équiper 44 établissements de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et structures d'Apprentissage (ETFPA) ; doter les établissements de l'ETFPA de matériels didactiques et rénover 10 programmes de formation en lien avec les branches professionnelles pour permettre l'ouverture de nouvelles filières BT ; construire et rendre fonctionnel l'Université de Bondoukou en 2023 qui formera aux métiers d'architecture, d'urbanisme et de la médecine.

Relativement à l'accélération de la mise en œuvre des dispositifs du programme "Ecole de la Deuxième Chance (E2C)", on peut citer, pour l'année 2023, l'organisation des Formations de Reconversion et de Requalification (FRR) au profit de 29 850 jeunes ; la mise en apprentissage et chantier-école de 8 208 jeunes ; la formation de 3 000 jeunes dont 500 dans les métiers de la grande distribution.

Il sera également question de mobiliser 7 049 emplois directs et plus de 12 872 emplois indirects dans les domaines du transport routier, ferroviaire, maritime, lagunaire et aérien, en 2023. L'insertion de 31 780 jeunes sera favorisée par la modernisation des filières agricoles grâce notamment à la mise en œuvre des projets tels que le Projet de renforcement de la sécurité alimentaire du PA-PSGOUV qui permettra de créer 600 emplois en 2023 et le Projet d'Appui au Développement des Filières Manioc et Maraîcher en Côte d'Ivoire (PRO2M) qui permettra la création de 7 500 emplois la même année, etc.

Le gouvernement prévoit aussi pour 2023, la prise en charge de 110 833 boursiers du secteur éducation-formation ; le financement de 38 672 bénéficiaires d'Activités Génératrices de Revenus (AGR), de 16 128 bénéficiaires des Micros et Petites Entreprises (MPE) et de 16 1281 630 bénéficiaires des Moyennes Entreprises et Projets Structurants.

L'accélération de toutes ces actions favorisera l'obtention d'un premier emploi ou la création d'une première entreprise constituant ainsi une étape essentielle dans le parcours menant à l'autonomie et à la pleine participation des jeunes à la société.

Source : CICG




Université de Bondoukou professionnelle entrepreneur Côte d'Ivoire transport sociale service secteur entreprises don éducation projet élèves distribution agricole Program jeunes Invest SGO investissements architecture 2023 Gouvernement emplois PME CICG marchés publics partenariat information



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour