Affaire ''Un homme tue sa copine et prend la fuite'' : le frère de la défunte dit tout, le suspect introuvable


Konan Amenan Irène a donné son amour à un homme qui est devenu son bourreau
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 14 juin 2023
  • Visites: 2390
  • Commentaires: 0
La nommée Konan Amenan Irène a été retrouvée morte, le jeudi 8 juin 2023, à Adjahui (Port Bouet), avec une fourchette plantée dans la bouche. Son copain, G.D. en fuite, est soupçonné de l'avoir tuée.

La vie s'est atrocement arrêtée dans la matinée du jeudi 8 juin 2023 à Adjahui, dans la commune de Port Bouet, pour Konan Amenan Irène, une jeune femme originaire de Bocanda. Elle a été retrouvée morte avec une fourchette plantée dans la bouche d'où sortait du sang. En outre, elle saignait également des narines.

K.K. Michel tiré de son sommeil

En fait, contrairement aux premières rumeurs qui faisaient état d'un incident survenu à Koumassi, le drame s'est bel et bien produit à Adjahui, selon le frère aîné de la victime, K.K. Michel, que nous avons joint au téléphone.

A l'en croire, le jour des faits, il a appris que sa sœur a été tuée par son copain G.D. qui a par la suite pris la fuite. En fait, la camarade de sa sœur Irène a joint téléphoniquement la mère de la défunte à Bocanda pour lui donner la triste nouvelle. ‘'On m'a annoncé la mort de ma petite sœur à 6h. On m'a dit que son gars l'a tuée à 5h du matin et pris la fuite par la suite'', a-t-il planté le décor.

C'est quelque chose qu'il avait planifié depuis longtemps

Résident à Daloa, K.K. Michel tiré de son sommeil matinal par la triste nouvelle, a dû sauter dans un car pour arriver le même jour à Abidjan où il a porté plainte, à l'écouter, à la gendarmerie de Port Bouet.  

Michel raconte que selon les témoignages, G.D. avait l'habitude de battre Irène. ‘'Le jour fatidique, vers 5 heures du matin, il a envoyé la camarade de ma petite sœur pour réveiller les voisins et les informer que ma petite sœur Irène ne se porte pas bien'', raconte-t-il, avant d'ajouter qu'il a profité de l'absence de la camarade d'Irène pour commettre le crime et prendre la fuite : ‘' C'est quelque chose qu'il avait planifié depuis longtemps''.

Le suspect appelle la camarade de sa copine

Selon lui, pendant que les forces de l'ordre étaient en train d'interroger la camarade de sa petite sœur, le suspect a appelé celle-ci. ‘'Il a dit à la fille qu'il a tué quelqu'un et qu'il est allé se réfugier au commissariat de police du 28ème arrondissement.  Quand il a dit cela, la fille a donné le téléphone à l'adjudant'', raconte-t-il, avant de préciser ce que l'adjudant aurait dit au suspect au téléphone : ‘'toi, tu dis que tu es au commissariat, mais je te vois devant une mosquée à Koumassi''.

Au dire de Michel, lorsque l'adjudant a rapidement dé (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


téléphone don Abidjan Port 2023 jeu Daloa Bocanda Koumassi gendarmerie police




Educarriere sur Facebook