ft-ad_1
Afrique/Monde

Mali : les 46 soldats ivoiriens jugés à huis clos

post-img

Le procès des 46 ivoiriens arrêtés au Mali depuis juillet dernier, a débuté à la Cour d'appel de Bamako.

Comme annoncé par APA le mercredi 28 décembre, la comparution des 46 militaires ivoiriens a débuté ce jeudi 29 décembre 2022 à 9 heures à la Cour d’Appel de Bamako. Assistés par un pool de cinq avocats, ils sont poursuivis pour « association de malfaiteurs, attentat et complot contre le gouvernement, atteinte à la sûreté extérieure de l’État, détention, port et transport d'armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler gravement ». L’audience se déroule à huis clos sous un dispositif sécuritaire impressionnant du bâtiment.

Hormis les avocats et le personnel de la cour d'appel ainsi que des représentants de quelques organisations internationales, les militaires qui veillent au grain ont vidé la salle pour un procès à huis-clos. Selon de nombreux observateurs, ce coup d’accélérateur dans la procédure viserait à les libérer après la signature d’un mémorandum, il y a une semaine entre les autorités maliennes et ivoirienne en présence du chef de la diplomatie togolaise dont le pays joue le rôle de médiateur dans la crise malienne.

Après la tenue du 62e sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communa (...)

Lire la suite sur APA


Bamako transport don entreprise État bâtiment jeu Mali Gouvernement procès ivoiriens

Articles similaires