Port-Bouët : La journaliste Ange Lath (Radio ATM) tuée à son domicile, son directeur raconte


La journaliste Ange Lath est décédée dans des circonstances pas encore élucidées
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 20 août 2022
  • Visites: 1553
  • Commentaires: 0
Récemment embauchée par la mairie de Port Bouet, Ange Lath, journaliste à la Radio ATM (une radio de proximité de la commune) a été retrouvée morte, dans la soirée du jeudi 18 août 2022, à Gonzagueville.

La cellule de communication de la mairie de Port Bouet est actuellement éprouvée par la brusque disparition de Mlle Ange Lath, journaliste à la Radio Alliance Terre Mer (ATM) créée en complément à ladite cellule de communication. Alors qu'elle respirait la grande forme dans la journée du jeudi 18 août 2022, et qu'elle s'était rendue au travail, elle a été retrouvée morte dans la soirée à son domicile à Gonzagueville, dans la commune chère au maire Emmou Sylvestre.

Selon Ledjou Marcel Bladé, directeur de la Radio ATM, que nous avons joint, le vendredi 19 août 2022, rien, absolument rien ne présageait une telle fin pour Ange Lath.

« A 16 heures, elle est allée pointer pour la descente et elle est rentrée à la maison à Gonzagueville »

« Hier (le jeudi 18 août 2022 : ndlr) elle est venue travailler normalement. Elle est venue le matin et elle a fait son service. Il y a eu la réunion de direction. Elle y était. La réunion a commencé à midi. Elle est terminée à 13 heures. On a offert un repas à tout le personnel. Elle a pris son plat à emporter. A 16 heures, elle est allée pointer pour la descente et elle est rentrée à la maison à Gonzagueville », a-t-il planté le décor.

Se basant sur le constat de la police, il a laissé entendre que la journaliste a mangé son plat une fois rentrée à la maison. « Elle a mangé à la maison parce que la police a constaté le résultat avec le riz, le poulet qu'elle avait mangé, les os du poulet », a-t-il dit.

Mais comment a-t-il appris le décès de la journaliste ?  « Tout le monde est rentré et moi, on m'appelle vers 22h30. Je vois un collaborateur qui m'appelle, mais je trouvais qu'il se fait tard, donc je n'ai pas pris. Il y a un autre collaborateur qui a commencé à m'appeler. Je me suis dit que c'est rare que mes collaborateurs m'appellent la nuit comme ça. Je l'ai rappelé. On m'a dit ‘'ah boss, les nouvelles ne sont pas bonnes''. J'ai dit quoi ? Il y a encore un décès à la radio. J'ai dit que c'est quoi ça ? C'est qui ? On dit c'est Ange Lath. Comprenez ma surprise », a-t-il expliqué.

Passés les premiers moments de l'émotion, le directeur a cherché à savoir les circonstances du décès. « On dit qu'elle est rentrée chez elle et quelqu'un est venu. Apr&e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


radio Port Bouet police




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour