Côte d'Ivoire : Simone Ehivet Gbagbo élue présidente du parti MGC

  • Source: APA
  • Date: dim. 21 août 2022
  • Visites: 791
  • Commentaires: 0

L'ex-Première dame de Côte d'Ivoire, Mme Simone Ehivet Gbagbo a été élue présidente du Mouvement des générations capables (MGC), une entité citoyenne muée en parti politique, à l'issue d'une Assemblée générale extraordinaire.

Seule candidate au poste de président du MGC, Dr Simone Ehivet Gbagbo, a été élue avec 2 523 voix, soit un taux de 100% des suffrages exprimés, à l'occasion d'une Assemblée générale extraordinaire tenue du 19 au 20 août 2022, au siège du parti à Abidjan.

Elle a été élue pour un mandat de cinq ans, renouvelable. M. Nicolas Lavry N'Guessan a été désigné secrétaire général du parti et M. Dominique Traoré, premier vice-président du parti; le deuxième vice-président est Tapé Kipré.

Dans l'équipe de direction du Mouvement des générations capables (MGC), figurent également Mme Ohouochi Clotilde et Me Rodrigue Dadjé, l'avocat de l'ex-Première dame, Mme Simone Ehivet Gbagbo.

"Nous y sommes ! Notre parti politique, le MGC est dans la place. Onze mois après la création du mouvement citoyen, notre rêve commun de sa mutation en parti politique est enfin réalisé", a déclaré Mme Simone Gbagbo, à l'entame de ses propos à l'endroit des militants.

Ce nouveau parti se veut une formation qui prône la sociale démocratie. Déclinant ses objectifs, Mme Simone Gbagbo a dit que le MGC ambitionne de "transformer qualitativement les mentalités des populations, transformer l'Etat de Côte d'Ivoire" et l'Afrique.

"Nous sommes lancés et comme un flot puissant, nous atteindrons la berge de la Côte d'Ivoire nouvelle, transformée modernisée, dans une Afrique développée, incontournable, forte et respectée de tous", a-t-elle assuré.

L'Assemblée générale a décidé que le MGC "participe aux élections en Côte d'Ivoire", tout en appelant à la tenue d'élections justes, transparentes et inclusives. Mme Gbagbo a fait observer que quand une organisation se déclare parti, elle a l'intention d'accéder au pouvoir.

"Ca va être le cas pour le MGC, nous aurons, en tout cas nous souhaitons avoir des candidats pour les municipales à venir, pour les présidentielles à venir, pour les législatives, pour les régionales à venir, maintenant tout sera question d'opportunité et de moyen", a-t-elle relevé.

"Est-ce que je serai candidate ou pas (à l'élection présidentielle de 2025), ça va dépendre du parti, ce n'est pas moi qui prend la décision, c'est le parti qui prend la décision", a poursuivi l'ex-Première dame.

La liste conduire par Dr Théodore Zahui a été élue pour piloter le Conseil d'audit, de régulation et d'arbitrage du MGC. À cette Assemblée générale, ont pris part le Cojep, le parti de Charles Blé Goudé et le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) présidé par Affi N'Guessan.

MM. Blé Goudé et Affi, respectivement président du Cojep et du FPI sont, tous deux des ex-collaborateurs de l'ex-chef d'État Laurent Gbagbo. La présence de leur formation à cette Assemblée générale témoigne d'un rapprochement au MGC.

Mme Gbagbo, lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale, a révélé que le parti de M. Laurent Gbagbo, le Parti des peuples africains Côte d'Ivoire (PPA-CI) a "reçu une invitation mais n'est pas venu". 

Le MGC est né de la volonté d'Ivoiriens ayant créé des structures en réaction à toutes les attaques, dont a été victime Mme Simone Ehivet Gbagbo, de fédérer leurs énergies et leurs intelligences pour contribuer aux changements des mentalités des citoyens.  

 

AP/ls/APA




Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Simone Ehivet Gbagbo Simone Gbagbo Affi N'Guessan Charles Blé Goudé Front populaire ivoirien FPI Cojep PPA-CI Abidjan Afrique élection présidentielle candidats élections opposition formation



Educarriere sur Facebook