Enseignement supérieur : La Côte d'Ivoire et la France lancent le plan de mise en oeuvre du système LMD dans le cadre du C2D

  • Source: CICG
  • Date: mer. 29 juin 2022
  • Visites: 866
  • Commentaires: 0
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur Adama Diawara, et l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Jean Christophe Belliard, ont procédé, le lundi 27 juin 2022, à l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, au lancement officiel du séminaire portant sur le « plan d'action de mise en œuvre du système Licence, Master, Doctorat (LMD) dans les établissements publics et privés d'Enseignement supérieur et de Recherche scientifique de Côte d'Ivoire ».

Un cadre de réflexion organisé aux fins de parachever la mise en œuvre des activités du deuxième Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

Cette cérémonie a été doublée de celle de la célébration des étudiants ivoiriens admis aux concours d'entrée dans les grandes écoles françaises, notamment à X Polytechnique de Paris, HEC Paris et les Grandes Écoles Centrales de Casablanca du Maroc.

Adama Diawara et Jean Christophe Belliard ont salué la coopération entre la France et la Côte d'Ivoire et les « efforts consentis par la France pour soutenir le système éducatif ivoirien dans son ensemble ».

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a longuement insisté sur l'importance du système LMD. « La mise en œuvre du système LMD a vocation, entre autres, à améliorer la qualité de l'offre de formation pour la rendre plus pertinente par rapport aux besoins du monde socio-économique et en cohérence avec les standards académiques internationaux. C'est grâce à cette offre de formation améliorée que nos établissements d'enseignement supérieur pourront désormais présenter sans complexe leurs étudiants aux concours d'entrée dans les grandes écoles françaises d'excellence », a-t-il indiqué, tout en rappelant que c'est à la rentrée universitaire de septembre 2012, que la Côte d'Ivoire a basculé dans le système LMD.

Auparavant, le ministre Adama Diawara a félicité les 90 lauréats, issus des universités et grandes écoles ivoiriennes, admis aux concours d'entrée dans les grandes écoles françaises. Aussi, afin de prévenir la fuite des cerveaux, il a insisté sur l'impérieuse nécessité de « revenir au pays pour contribuer à son développement ».

Pour finir, il a révélé que le budget alloué par an aux bourses d'excellence est passé de 300 à 800 millions de FCFA par an.

L'ambassadeur de France a, pour sa part, rappelé que cette cérémonie traduit l'engagement de son pays à accompagner les efforts des autorités ivoiriennes à doter le secteur éducation-formation d'un système qualité.




Université Félix Houphouët-Boigny Côte d'Ivoire Adama Diawara Cocody France Paris Maroc concours budget ivoiriens développement formation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour