Cocody Attoban : Une directrice d'école tabassée par un membre influent du MIDD pour une histoire d'argent, elle porte plainte


Une institutrice a été violentée par son collègue (Photo d'illustration)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 31 mars 2022
  • Visites: 1361
  • Commentaires: 0
Dans l'après-midi du lundi 28 mars 2022, M.S.L., directrice de l'Epp Sipim les Planètes (IEP Cocody Attoban) a été frappée par son adjoint G.U., membre influent du MIDD, lors d'une réunion. Gravement blessée au pouce droit, elle a porté une plainte au commissariat de police du 35ème Arrondissement de Cocody Attoban.

Voilà une affaire qui va éclabousser le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) dirigé par le secrétaire général, Paul Gnogbo, par ailleurs PCA de la MUGEFCI. Au moment où ce dernier décrie les agressions sur les instituteurs, notamment celle dont a été victime Mme N'takpé, une institutrice portant une grossesse d'environ 6 mois, et que des voix s'élèvent dans tout le pays pour condamner ces actes d'une autre époque, voilà qu'un membre influent de son mouvement devient agresseur d'une institutrice, qui plus est, est sa directrice.

Une affaire d'affaire d'argent de composition

En effet, Linfodrome a appris dans la soirée du mercredi 30 mars 2022, que la directrice de l'Epp Sipim Les Planètes, M.S.L., a été tabassée et blessée par son collègue, G.U., directeur adjoint de ladite école et membre influent du MIDD, pour une affaire d'argent de composition.

Aussitôt informé, Linfodrome est entré en contact avec la victime qui a d'abord confirmé les faits, avant raconter les circonstances dans lesquelles la bagarre a éclaté au cours de la réunion du COGES. « Il s'agissait de retirer de l'argent du COGES dans un compte. Il fallait remplir un bordereau. J'ai demandé au président du COGES qu'on puisse s'asseoir avec le bureau exécutif pour voir les charges de l'école et éponger certaines choses », a-t-elle planté le décor.

« Quand on a constaté l'erreur, le maitre de CM2, secrétaire adjoint du COGES, a commencé à se plaindre »

Tout serait parti d'une erreur constatée sur un bordereau au niveau de l'effectif d'une classe. « Quand on a constaté l'erreur, le maitre de CM2, secrétaire adjoint du COGES, a commencé à se plaindre. Pourquoi l'inspection peut faire une telle erreur sur l'effectif d'une classe ? J'ai répondu que ce sont des choses qui arrivent. Et puis, ce n'est pas l'inspectrice elle-même qui a saisi les papiers », a-t-elle expliqué.

La suite ? « On faisait le point et le maitre de CM2 dit qu'ils ont fait deux compositions et qu'il faut qu'on leur donne l'argent de ces deu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Cocody MIDD police COGES




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour