Lutte contre le cancer : le Premier Ministre Patrick Achi pose la première pierre du centre national de radiothérapie et d'oncologie médicale de Grand-Bassam

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 03 mars 2022
  • Visites: 1084
  • Commentaires: 0
Le Premier Ministre Patrick Achi a posé, le jeudi 03 mars 2022, la première pierre du Centre national de radiothérapie et d'oncologie médicale de Grand-Bassam (CNROM) d'un coût de 82,7 milliards de FCFA pour une capacité de 200 lits, destiné à accroître l'offre de prise en charge sanitaire des malades du cancer en Côte d'Ivoire.

''Après le Centre national de radiothérapie et d'oncologie Alassane Ouattara (ouvert le 18 décembre 2017), notre système national de surveillance, d'analyse et de soins contre le cancer avait besoin d'être renforcé, afin de garantir à tout le monde et à tout moment une prise en charge de grande qualité pour l'ensemble des Ivoiriens. Le nouveau centre d'oncologie qui va voir le jour, fruit de la coopération entre la Corée du Sud et la Côte d'Ivoire, vient répondre à cette ambition de santé publique et de solidarité nationale'', a dit Patrick Achi.

Le Chef du gouvernement a déclaré que "ce centre aura une vocation naturelle d'excellence, d'excellence technique avec un plateau technique doté d'équipements les plus complets et les plus modernes, d'excellence nationale, mais aussi continentale''. Et de préciser que les deux centres ivoiriens pourront accueillir les malades du cancer provenant du Bénin, du Mali, du Burkina Faso, du Congo ou de la RDC.

Accompagné du ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture Maladie universelle, Pierre Dimba, de l'ambassadeur de la République de Corée en Côte d'Ivoire, Lee Sang Ryul, et d'autres personnalités, le Chef du gouvernement a indiqué que la santé des populations représente une priorité pour le gouvernement.

''La santé des populations constitue une priorité naturelle, absolue du Président de la République. Elle est au cœur de sa vision 2030 pour une Côte d'Ivoire plus prospère et solidaire. Elle est au cœur du Plan national de développement 2021-2025 que notre gouvernement construit chaque jour'', a soutenu le Premier Ministre.

Selon Patrick Achi, ''cette volonté politique se traduit par la consolidation résolue du dispositif sanitaire de notre pays, en particulier dans le cadre de l'ambitieux programme hospitalier de plus de 800 milliards de FCFA en cours de mise en œuvre''.

De son côté, le ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture Maladie universelle, Pierre Dimba, a annoncé que l'infrastructure sera construite sur 5 ha et les travaux vont durer trente mois.

Parlant de la lutte contre le cancer, Pierre Dimba a révélé que pendant les cinq premières années du Centre national d'oncologie Alassane Ouattara de Cocody, ce sont 755 personnes souffrant de cancer qui ont été prises en charge pour un montant global de 2,5 milliards de FCFA. Et plus de 120 sites de dépistage du cancer du col de l'utérus ont été installés dans plusieurs villes du pays.

Doté d'un plateau technique essentiellement constitué de six salles opératoires, quatre bunkers, trois scanners dont deux de simulation, un d'IRM, 12 lits de réanimation dont deux d'isolement, 18 lits de chimiothérapie, trois salles de greffe, le Centre national de radiothérapie et d'oncologie médicale de Grand-Bassam va fournir des soins préventifs, curatifs et promotionnels de qualité, accessibles financièrement et géographiquement à toute la population.




radio cancer col de l'utérus Grand-Bassam santé Côte d'Ivoire Alassane Ouattara Patrick Achi Pierre Dimba Cocody Mali Burkina Faso Bénin RDC Congo gouvernement dépistage ivoiriens développement



Educarriere sur Facebook