Faits divers

Conflit foncier à Yopougon-Niangon Lokoa : 200 duplex et villas menacés de démolition

post-img
Le conflit foncier pourrait aboutir à la démolition de plusieurs maison de haut standing (Photo d'archives)

Depuis quelque temps, la quiétude n'est plus de mise du coté de Yopougon Niangon Lokoa. 200 personnes dont des militaires, qui ont acquis des terrains dans ce quartier, pour y bâtir des duplex et des villas, ne dorment plus que d'un œil.

Leurs biens immobiliers sont menacés de démolition, par une promotion immobilière baptisée « La Sci Cité de la Mer », gérée par le colonel Akako Alia Gomis. De quoi retourne cette affaire qui a été portée devant les juridictions dont la Cour Suprême. A en croire le collectif des acquéreurs qui s'est rendu, le vendredi 26 février 2016, dans nos locaux à Marcory, c'est en 2000 que la plus part d'entre eux, ont acquis des parcelles sur une partie du terrain qui devrait servir à la construction d'appartements au profit du personnel de l’Académie de la Mer. Mais l’État n'ayant pas payé les droits coutumiers, les propriétaires terriens Ebrié, ont vite fait de récupérer leur terrain d'une superficie de près de 16 hectares. Celui-ci a été donc morcelé et vendu. C'est lors de cette opération de vente que des militaires et des civils ont acquis des parcelles allant de 400 à 1000m2. Heureux de disposer de terrains dans la capitale économique, ceux-ci ont, à travers des prêts, entrepris de mettre en valeur les portions de terre acquises. C'est ainsi que des duplex et des villas ont été bâtis, pour la plus part en 2000, sur l'ensemble des 150.375m2. Mais depuis 2011, soit 11 ans après, les acquéreurs sont menacés d'expulsion par la société immobilière du colonel Akako Alia Gomis. Les mises en demeure notifient clairement que le terrain de 150.375m2 appartient au colonel Akako Alia Gomis, et qu'il l'a acheté en 1993 à l’État de Côte d'Ivoire. Les acquéreurs qui croyaient à une farce, mettent la pression sur les propriétaires terriens de Yopougon Lokoa. A leur tour, ceux-ci traduisent la soci (...)

Lire la suite sur Soir Info


Yopougon Côte d'Ivoire économique don État Marcory

Articles similaires