Athlétisme : Leur argent a disparu aussi !


(Photo d'archives)
  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: sam. 09 mai 2015
  • Visites: 3788
  • Commentaires: 5
Le football ivoirien n'est pas la seule victime de “la mafia“ qui broute le budget du sport. Moins médiatisé, l'athlétisme est également une cible privilégiée qui fait encore les frais à travers ses athlètes en préparation pour les Jeux Olympiques de 2016.

“Les Grilleurs d'arachides“ ils sont plus que jamais d'actualité. Agrippés à la manne réservée aux sportifs, ils n'ont pas fini de surprendre Alain Lobognon, Ministre ivoirien des sports, esseulé dans une bataille qui se transforme en couperet pour celui qui ose s'y aventurer. A la suite des Eléphants footballeurs, qui ont reçu enfin leurs primes, c'est au tour des Eléphants athlètes de payer la boulimie du fric d'un agent congédié qui en cachent plusieurs.

Le flair du fin limier, c'est au-delà des frontières ivoiriennes qu'il a reniflé le coup fumant qui mettra en fumée les ambitions de médailles de Wilfried Hua et de Marie Josée Ta Lou. Et pour cause, ces deux grands espoirs de l'athlétisme ivoirien, n'ont pas encore perçu la totalité de leur budget de préparation des Jeux Olympiques de 2016. Et pourtant, « l'argent est disponible puisque nous savons que le Ministre a signé les documents », indique un proche du dossier qui fait des révélations encore plus troublantes. « Alors que les athlètes on fait parvenir leur numéro de compte, c'est par Western Union qu'une partie du budget, c'est-à-dire 2 millions sur les 6 prévus, a été transférée à Marie Josée et à Wilfried. Mais je puis vous dire que Wilfried n'a encore rien reçu puisque l'expéditeur s'était trompé sur le nom de l'athlète. Depuis plus rien ».

Yapi a encore frappé !

A en croire notre source, l'émetteur du transfert d'argent n'est autre que le sieur Yapi Patrick, régisseur hautement impliqué dans l'affaire des primes impayées des Eléphants footballeurs. « C'est Monsieur Yapi, le régisseur au Ministère des sports qui a fait le transfert. C'est à son nom que l'opération a été faite », confirme notre source dépitée. En plus du « détournement » des primes de la CAN 2015, M. Yapi aurait donc dans l'une de ses nombreuses valises, une bagatelle de 10 millions de Frs Cfa devant revenir à Wilfried Hua et à Marie José Ta Lou qui se préparent, tant bien que mal, à Kawasaki au Japon.

A noter que Wilfried Koffi Hua est champion d'Afrique du 100m et 200m quand  Marie-Josée  Ta Lou étrenne un statut de triple médaillée  (Bronze au 100m, Argent au 200m et Bronze au 4*100m) au championnat d'Afrique de Marrakech au Maroc.

Patrick GUITEY




Alain Lobognon CAN 2015 footballeur athlétisme Eléphants Marie Josée Ta Lou Japon Afrique Maroc détournement budget



Educarriere sur Facebook