Reportage / Pluies diluviennes : On vit l'enfer à la Riviera - La Rue ministre comme un fleuve - Les cités Génie 2000, Bolloré et Sir coupées d'Abidjan


le quartier de la Riviera Palmeraie est méconnaissable.
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 01 juil. 2014
  • Visites: 7526
  • Commentaires: 13
Ce dimanche 29 juin 2014, la pluie a encore fait des dégâts à la Riviera III, précisément à la Palmeraie.

Il est 09H00. A la cité Sipim 1 quartier Guiraud, les riverains sont encore inondés. Les eaux de ruissellement sont visibles dans les cours, les garages, sur les terrasses... La pluie du samedi 28 à dimanche 29 juin 2014 a fait des dégâts comme celles des jours précédents.

De nombreuses barricades installées pour contrer les eaux sales et boueuses des inondations, n'ont pas tenu. Le liquide furieux a encore violé l'intérieur des maisons de ladite cité. Certains riverains, plus chanceux, n'ont presque pas reçu les eaux sales. Mais, ils doivent supporter une pâte de boue qui s'est infiltrée entre de gros sachets remplis de sable entreposés devant les entrées des maisons comme dans un camp militaire.

Éparpillée sur leur sol, cette pâte de couleur marron est très glissante et nauséabonde. Le sachant, tout le monde est à la tâche pour la faire disparaître. Ceux des riverains qui ont monté des murs afin de bloquer la progression des eaux qui ont constitué une sorte de rivière, ne sont pas totalement sauvés puisqu'ils ont été immergés dans leurs maisons. «Hier nuit, on n'a pas dormi. Depuis 8 heures, l'électricité est coupée. Nous faisons vite pour superposer ce qu'il faut avant qu'on ne coupe l'eau aussi comme la dernière fois », confie Cécile, une jeune dame habitant le quartier. 

D'une hauteur de 10 à 40 centimètres de façon générale, les eaux sales ont poussé les habitants du quartier à se terrer chez pour une journée dominicale. Dans un autre quartier en allant vers Attoban, les riverains sont moins chanceux. A plusieurs endroits, les murs n'ont pas résisté. Les eaux de ruissellement coulent comme un fleuve, emportant tout ce qu'elles peuvent dans leur passage. Des témoins rencontrés, aux alentours du complexe sportif de la Palmeraie, nous indiquent que des familles ont été obligées de déménager très tôt ce matin à cause de la pluie. 

Comme la cité Sipim 1, jusqu'à 11 h, les cités Génie 2000, Bolloré et Sir n'étaient pas accessibles. Aux différents carrefours qui mènent à ces cités sur le boulevard Mitterrand, les eaux de ruissellement ont pris place. Faisant parfois un mètre de hauteur.


Plusieurs citées coupées d'Abidjan pendant des heures

En conséquence, les voies d'accès à ces cités ne sont plus visibles. Un chauffeur qui a voulu prendre le risque de rentrer dans cette rivière pour atteindre la cité Génie 2000, s'est vitre ravisé en faisant demi-tour.

Dans le sens BingervilleRiviera, une église située entre le carrefour de la cité Sir et celui de la cité Génie 2000, a pris l'eau de toutes parts. Aux feux tricolores de la cité Sir, aux environs de 10 h, le véhicule d'un chauffeur de taxi est piégé par les inondations. Très jeune et frêle, le conducteur descend de son véhicule pour essayer de le dégager du sable qui le tient. Mais, la situation est telle que ses efforts sont vains puisque la hauteur de l'eau augmente à vue d'œil. L'homme est sauvé de cet enfer par une bonne volonté conduisant une voiture de type 4X4. Le sauveur tire le taxi compteur à travers une corde pour l'extraire de l'étau qui l'a emprisonné.

(...)

Lire la suite sur Soir Info


compteur monde ville taxi Abidjan jeu Bolloré Guiraud Riviera électricité



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour