Pluies diluviennes à Abidjan : Plusieurs routes coupées - Le bitume du zoo arraché par l'eau de ruissellement


Des jeunes arrêtés sur les pans de bitume arrachés par l'eau
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 30 juin 2014
  • Visites: 6735
  • Commentaires: 1
Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le district d'Abidjan dans la nuit du samedi 28 juin au dimanche 29 juin 2014 et toute la journée du dimanche, ont rendu impraticables les voies du zoo et du carrefour de l'indénié.

Au carrefour de l'indénié, toutes les voitures roulant dans le sens lycée technique-corniche, étaient obligées de faire demi-tour. Comme d'ailleurs celles qui avaient emprunté les voies venant du Plateau par le stade Félix Houphouët Boigny et par les sapeurs pompiers de l'Indenié. Toutes les routes menant à ce carrefour mythique étaient coupées.

L'eau de ruissellement, venant des communes d'Anyama, d'Abobo, d'Adjamé et de Cocody, débordant le bassin de gourou, s'est retrouvée sur le bitume. Formant une véritable lagune à forte intensité, dont les automobilistes n'avaient pas le courage d'affronter. Ils ne pouvaient pas avoir ce toupet. Car le courant d'eau était si fort à cet endroit qu'il pouvait, en quelques secondes, balancer un grumier chargé, dans la lagune. La preuve, on entendait à plusieurs mètres du carrefour de l'indénié, un bruit assourdissant provoqué par les précipites de l'eau de ruissellement. Des jeunes qui assistaient au spectacle qu'offrait le bassin de gourou, ont laissé entendre que l'eau était montée jusqu'au niveau du collège international « La corniche » avant de descendre progressivement à la limite d'un immeuble situé à la lisière de ce canal d'évacuation.

Jean Noël Kohon, un résident, ne finissait pas de se plaindre. «Trop, c'est trop . Il faut que les autorités trouvent une solution au problème du carrefour de l'Indénié. Au lieu d'aller donner des millions de F Cfa aux joueurs qui nous indignent à chaque coupe d'Afrique et du monde, elles feraient mieux d'investir cet argent à cet endroit », a-t-il lâché tout furieux. Konaté Mamadou qui se tenait à coté de lui ne disait pas le contraire. « Il faut cesser de jeter l'argent par la fenêtre. L'argent qui sort à gauche à droite peut aider à régler le problème du carrefour de l'indénié. Au lieu de faire de cet endroit un spectacle à chaque saison des pluies », a-t-il indiqué.

En quittant cet endroit mythique pour la route du zoo d'Abidjan, en passant par les II Plateaux, nous étions loin de nous imaginer qu'un spectacle plus délirant nous attendait. Des jeunes postés tout le long de la voie menant du Carrefour Duncan au Zoo d'Abidjan, faisaient des signes aux automobilistes pour qu'ils rebroussent chemin. « Il n'y a pas de route. L'eau a coupé la route. Tout le goudron est parti », criait à tue-tête un jeune homme d'une vingtaine d'années. A ces cris, s'ajoutaient les jeux de phares des voitures pour prévenir tout autre automobiliste du danger à l'horizon. C'est dans ce décor que nous arrivons au carrefour du zoo.

Le lieu (...)

Lire la suite sur Soir Info


Carrefour monde don Abidjan Afrique riz jeunes canal+ Félix Houphouët Boigny Duncan Cocody Plateau Abobo Adjamé carrefour de l'Indénié




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour