Frontière ivoiro-libérienne : La position des FRCI encore attaquée


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 31 mars 2016
  • Visites: 2198
  • Commentaires: 0
Quinze jours après les attaques meurtrières de la ville balnéaire de Grand-Bassam, les armes ont encore crépité en Côte d'Ivoire, dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 mars 2016.

De sources sécuritaires, des assaillants, lourdement armés, s'en sont pris à la position, en allant au Liberia, des militaires ivoiriens qui tenaient le dernier barrage ivoirien à Nero-village, bourg situé à 35 km de la ville de Tabou (environ 400 km au sud-ouest d'Abidjan). Les premières rafales d'armes automatiques des assaillants survenues peu après 1 h du matin sur le corridor dressé, ont été immédiatement suivies de riposte des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci). Durant une dizaine de minutes, les échanges de tirs se sont poursuivis dans cette localité où des populations sont restées terrées chez elles. Passé l'effet de surprise, les militaires ivoiriens ont repris le dessus avant de contraindre les assaillants à un repli. Ayant le contrôle de la situation, ces militaires ont bouclé cette zone. Au moment où nous mettions sous presse, nos sources sur place évoquaient le début d'un vaste ratissage. Le bilan de cette incursion fait état d'un militaire ivoirien blessé au bras gauche. Les premiers éléments des enquêtes font état de ce que les (...)

Lire la suite sur Soir Info


Grand-Bassam village Côte d'Ivoire Abidjan Tabou ivoiriens




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour