Traite des personnes et esclavagesexuel : 96 jeunes filles interceptées à l'aéroport


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 26 nov. 2015
  • Visites: 3858
  • Commentaires: 0
D'avril 2014 à ce jour, 96 jeunes filles ivoiriennes ont été interceptées à l'aéroport, alors qu'elles devraient embarquer sur des vols en direction des pays tels que l'Egypte, la Tunisie, le Maroc, la Turquie, l'Ethiopie, le Liban, la Syrie, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis.

Après ce coup de filet, un autre contingent de 72 filles, est en attente d'un départ imminent. Les autorités aéroportuaires sont donc en alerte. Ces informations émanent des services compétents du ministère de la Solidarité, de la Famille, de la femme et de l'enfant. Elles ont été rendues publiques, le lundi 23 novembre 2015, au cours de la cérémonie de remise des documents de la stratégie nationale et du plan d'action national de lutte contre la traite des personnes. Aux II Plateaux, où la rencontre s'est déroulée en présence du ministre d'État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, représentant le Premier ministre, tous les intervenants ont déploré ce phénomène qui avilie l'humanité. C'est fort de cela, a indiqué le ministre d'État, que le gouvernement ivoirien est déterminé à juguler ce fléau déshumanisant du territoire national. « En y apportant une réponse institutionnelle forte, caractérisée par des instruments de lutte adéquats, les autorités ivoiriennes veulent, à travers le projet de loi sur la lutte contre la traite des personnes, qui sera bientôt adopté par le parlement, éradiquer le phénomène et punir sévèrement tous ceux qui s'adonnent à la pratique », a confié le ministre Hamed Bakoyoko, avant d'exhorter les populations à dénoncer les trafiquants, afin qu'ils répondent de leurs actes. Engager la bataille pour un monde débarrassé de la traite des personnes et de l'esclavage sexuel, est le vœux de l'ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire, de celui du Japon et du représentant de l'Union européenne. C'est pourquoi ils ont décidé d'accompagner, depuis (...)

Lire la suite sur Soir Info


Hamed Bakayoko Côte d'Ivoire Plateau Japon Egypte Maroc Tunisie Turquie Arabie Saoudite Ethiopie Union européenne gouvernement projet de loi




Educarriere sur Facebook