Grand-Lahou : Un ex-combattant et 14 de ses complices dont un marabout arrêtés - Ce qu'ils projetaient ; des armes de guerre, des tenues militaires et plusieurs munitions saisies


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 01 juil. 2015
  • Visites: 3823
  • Commentaires: 0
Le samedi 27 juin 2015, le commissaire Sabalé Brou de la police de Grand-Lahou et ses éléments, ont mis hors d'état de nuire un redoutable gang qui semait la terreur dans la cité du maire Djaya Jean.

On se rappelle que la situation sécuritaire, très préoccupante dans cette cité, a nécessité l'intervention des forces spéciales à Grand-Lahou, du jeudi 18 au dimanche 21 juin 2015, où des fumoirs ont été détruits avec à la clé, une dizaine d'interpellations ( Cf Soir Info du mercredi 24 juin 2015). Mais à peine ces forces spéciales ont-elles regagné leurs bases respectives, que des criminels qui se sont terrés, refont surface.

En effet, selon des sources policières, tout commence le vendredi 26 juin 2015, aux environs de 22 h. Une jeune fille, Fanta B., rentrant à son domicile, est surprise dans la pénombre par Baré Ahmed dit Farras, un redoutable malfaiteur déjà condamné à 20 ans de prison pour meurtre. Ce dernier lui brandit un fusil à canon scié et un couteau à cran. Sous la menace des armes, il entraîne la jeune fille dans les broussailles où il profite à satiété de son intimité. Une fois tirée des griffes du violeur, la jeune fille, blessée dans sa chair, se rend directement au commissariat de police où elle dépose plainte. A l'occasion, elle fournit tous les renseignements sur l'auteur de l'agression sexuelle.

Le lendemain samedi à 8 h, Baré Ahmed est interpellé par la police. Au cours de l'interrogatoire, le mauvais garçon avoue son forfait. Mais ce qui est intéressant, c'est qu'il livre d'importantes informations qui permettent au commissaire Sabalé Brou de comprendre qu'il a affaire à un membre d'un dangereux gang. De fait, dans ses aveux, Baré Ahmed cite un certain Koné Issouf (45 ans), un ex-combattant viva (...)

Lire la suite sur Soir Info


enseignement livre jeu police forces spéciales information




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour