Yopougon : Un adolescent égorge sa mère adoptive, sa tante et se réfugie à Jacqueville


Le jeune M.E. a été interpellé par la gendarmerie à Jacqueville
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 27 nov. 2023
  • Visites: 2697
  • Commentaires: 0
La gendarmerie nationale a interpellé dans la soirée du dimanche 26 novembre à Jacqueville, le nommé M.E., 17 ans, élève en classe de 1ère dans un Lycée de Dabou, soupçonné d'avoir égorgé, dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 novembre 2023, sa mère adoptive Djoh Goko Martine, agent des douanes et sa sœur ainée Dehouin Bertine, à Yopougon Niangon, Carrefour Lubafrique.

A 17 ans, le jeune M.E. élève en classe de 1ère dans un lycée de Dabou, pourrait être le détenteur de l'un des plus sinistres palmarès criminels de sa génération. En effet, ce ‘'bambin'' est accusé du double meurtre qui a eu lieu, dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 novembre 2023, au 2ème étage d'un immeuble situé à Yopougon Niangon, à droite, précisément au Carrefour Lubafrique.

Les victimes

Les victimes ne sont autres que sa mère adoptive, Djoh Goko Martine, une ivoirienne âgée de 53 ans, agent des douanes ivoiriennes, en service au Port autonome d'Abidjan, et la sœur aînée de la douanière, Dehouin Bertine, une ménagère de 59 ans. Toutes deux ont été découvertes aux environs de 3 heures du matin, couchées côte à côte, dans une mare de sang.

Selon nos sources, l'horreur a été découverte par le fils unique de la défunte douanière, le nommé G. Boris, un jeune homme d'une trentaine d'années. C'est lui qui a alerté des éléments de la Police Recours, après la découverte macabre.

Lorsqu'il franchit le seuil de la porte, il découvre l'horreur

Selon les premières informations, Boris est sorti de la maison aux environs de 22 heures pour une virée nocturne dans un maquis de la place. Aux environs de 2 heures du matin, il décide de rentrer à la maison. Lorsqu'il franchit le seuil de la porte, il découvre l'horreur. Il manque de s'évanouir et descend précipitamment de l'immeuble pour alerter l'équipage de police recours.

Tout de suite, les soupçons pèsent sur le jeune M.E. qui dit-on, serait en proie à des troubles mentaux. Bien évidemment, le suspect n'était plus sur les lieux du crime. 

Le suspect interpellé par la gendarmerie à Jacqueville

Les recherches entreprises par la gendarmerie nationale ont permis de l'interpeller dans la soirée du dimanche 26 novembre 2023, à Jacqueville. Il convient de souligner que sa présence à Jacqueville n'était pas fortuite. Car c'est dans cette ville que le défunt père du suspect, M.S., exerçait en tant que directeur départemental de l'agriculture.

Ce crime rapp (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon Carrefour service ville entreprises Abidjan Port agriculture 2023 jeu gendarmerie Police Recours douanes information ivoirien permis




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour