ft-ad_1
Faits divers

Tragédie à Yahou : Elie, 8 ans, dévoré par des chiens, famille et proches témoignent

post-img
Elie Adja, agressé, puis tué par trois bergers allemands, à Yaou, dans la commune de Bonoua. (DR)

La tragédie est survenue à Yahou, dans la commune de Bonoua, à 1 h 28 min (60,6 km) d'Abidjan. Mardi 25 juillet 2023, aux environs de 17 heures, le corps mutilé d'Elie, 8 ans, a été retrouvé à 500 mètres de son domicile. Il a été agressé, puis tué par trois bergers allemands. Encore sous le choc, la famille du jeune garçon et des amis, présents au moment des faits, témoignent.

agnie. Ils avaient décidé d'aller pêcher dans un chantier en construction, situé à quelques pas de leur maison. C'est là que le drame est survenu. Trois bergers allemands, pour des raisons encore inconnues, les ont attaqués avec une violence inouïe.

Un récit poignant

« Nous étions dans la cocoteraie. Nous attrapions des poissons lorsque les chiens sont arrivés. On s'est enfui et l'autre est tombé. Quand il est tombé, les chiens ont commencé à le manger. Nous leur avons jeté des pierres. Mais, ils ne sont pas partis », raconte Junior, l'autre enfant qui a miraculeusement survécu à cette terrible attaque, lors d'une entrevue avec nos confrères de la télévision nationale.

Le récit de la tante d'Elie est tout aussi poignant : « Le matin, il a lavé ses vêtements et est parti au marché avec ma belle, puisque sa maman ne vit pas avec nous. Une heure plus tard, j'ai vu mon petit-fils qui était là, le fils de mon grand frère. Il courait et pleurait. Il est venu vers moi, il tremblait. Il est venu et a dit : les chiens sont en train de manger Elie et qu’il est mort. (...)

 … Mon grand-frère a décidé d’y aller. Il a pris sa machette et est parti. Quelques minutes plus tard, il revient en pleurant. Il le me dit : Élie est mort. (...) J'ai dit, je vais y aller. J’y suis arrivé. Je voulais le retourner (le corps). Mon grand-frère a dit : ne le touchez pas ! Les corps habillés ne sont pas encore venus, tu dois le laisser à sa place ».

Une plainte déposée

Les journalistes de la RTI qui ont enquêté sur les lieux ont fait une découverte troublante : des chaussures et les poissons pêchés par les enfants la veille du drame étaient encore là, témoins muets de l'horreur qui s'est déroulée.

Quant au propriétaire des chiens, ils n'ont pas réussi à le trouver sur place, mais cinq chiens sans vie, décapités, ont été découverts sur les lieux. Des témoins on (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abidjan 2023 jeu RTI Bonoua

Articles similaires