Yopougon : un gendarme abat un chauffeur, des ''gbaka'' et taxis communaux en grève


L'arme du crime
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 05 nov. 2022
  • Visites: 1157
  • Commentaires: 0
Les chauffeurs de taxis communaux et de ''gbaka'' de Yopougon sont en colère à la suite du décès d'un chauffeur de ''Wôrô Wôrô'' abattu, dans la soirée du vendredi 4 novembre 2022, à Jean Paul II, par un gendarme.

La circulation est perturbée par endroits, ce samedi 5 novembre 2022, dans la commune de Yopougon, à la suite du mouvement d'humeur de certains chauffeurs de taxis communaux (wôrô wôrô) et des véhicules de transport en commun appelés communément ‘'gbaka''.

Mouvement d'humeur consécutif au meurtre d'un chauffeur

Ce mouvement d'humeur des chauffeurs est consécutif au décès de Fofana Karamoko, né le 8 octobre 1992, à Attecoubé. Ce chauffeur de taxi communal appelé ‘'Wôrô Wôrô'' a été abattu dans la soirée du vendredi 4 novembre 2022, au niveau du carrefour Jean Paul II, aux Toits Rouges, dans la commune de Yopougon. L'adjudant de la gendarmerie nationale, T.G.A., serait le meurtrier.

En attendant les résultats de l'enquête, les circonstances du drame restent encore floues. Mais certains témoignages parlent d'une dispute consécutive à une histoire de monnaie entre le chauffeur et son client qui aurait mal tourné.

Dans le souci d'en savoir davantage sur les circonstances de ce meurtre, Linfodrome est entré en contact avec le directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier, Diaby Ibrahim.


Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon client gendarmerie gbaka



Educarriere sur Facebook