Koumassi : Un jeune poignardé par des ''gnambros''dans de violents affrontements, son père raconte


Le grand carrefour de Koumassi a été le théâtre de violents affrontements entre des "gnambros" (Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 21 juin 2022
  • Visites: 1316
  • Commentaires: 1
De violents affrontements entre ''gnambros'' ont eu lieu très tôt le matin du lundi 20 juin 2022, au grand carrefour de Koumassi, faisant plusieurs blessés dont Sanogo Yacou poignardé au couteau dans le dos.

Des individus venus de la commune de Port Bouet avec la complicité de certains résidant à Koumassi ont fait une descente punitive le lundi 20 juin 2022, au grand carrefour de Koumassi où ils se sont attaqués aux jeunes chargeurs de véhicules communément appelés « gnambros », dans le milieu du transport abidjanais.

Une attaque surprise

Selon nos sources, ces individus armés de couteaux, machettes et de gourdins ont surpris, entre 4h et 5h du matin les « gnambros » exerçant aux alentours due la Place de l'Espérance, sise au grand carrefour de la commune de Koumassi.

Renseignements pris auprès de certains transporteurs, il nous revient que depuis que de l'ordre a été mis dans le milieu du transport à Koumassi et que certains « gnambros » ont pris leur indépendance financière vis-à-vis de leurs chefs se disant syndicalistes à qui ils (les « gnambros ») reversaient leur gain à la fin de la journée, ces chefs ont décidé de laver l'affront.

Objectif clairement affiché, dégager ces « gnambros » qui ont pris leur indépendance ou les faire remplacer par des éléments à leur solde. « Si je ne mange pas, tu ne manges pas. Si je mange, tu manges ». C'est le slogan de ces chefs syndicalistes qui roulent en carrosse, mais désormais réduits à la portion congrue depuis la révolte des « gnambros ».

Instrumentalisés à volonté par ces chefs syndicalistes, avec la complicité de certains individus à Koumassi, les agresseurs venus de Port Bouet ont surpris les « gnambros » exerçant dans les environs de la Place de l'Espérance.  Ces violents affrontements ont fait plusieurs blessés dont le jeune Sanogo Yacou, poignardé dans le dos par les agresseurs.

A sa grande surprise, ils sont tombés sur lui et l'ont poignardé avant de prendre la fuite

Selon Sanogo Daouda, le père de la victime, Sanogo Yacou ne fait pas partie des « gnambros&nbs (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


transport don jeunes enseignement Koumassi gnambros indépendance affrontement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour