Éducation : la ministre Mariatou Koné s'engage à améliorer progressivement les conditions de travail des inspecteurs de l'Enseignement primaire et préscolaire

  • Source: CICG
  • Date: sam. 27 nov. 2021
  • Visites: 784
  • Commentaires: 0
A l'occasion d'un échange avec les Inspecteurs de l'enseignement primaire et préscolaire (IEP), le jeudi 25 novembre 2021 à Abidjan, la ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation, Mariatou Koné, les a rassurés de sa volonté d'œuvrer pour l'amélioration progressive de leurs conditions de travail, afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle d'encadrement et d'inspection sur le terrain.

Au nombre des doléances auxquelles la ministre a prêté une oreille attentive, l'on note la revalorisation de l'indemnité de fonction des inspecteurs, la création de nouvelles circonscriptions d'inspections, la mise à disposition à temps des fonds de l'État affectés pour la prise en compte des frais des Comités de gestion (Coges), la dotation d'inspecteurs en matériel de mobilité, etc.

La ministre a saisi cette tribune d'échanges pour dénoncer quelques manquements qui minent la qualité du rendement de la corporation éducative.

Notamment la présence à titre commercial des documents dans les établissements, les levées intempestives de cotisations imposées aux écoles, l'abus d'autorité de certains inspecteurs, le redéploiement irrationnel des enseignants-maîtres. Un état de fait qui, selon la ministre, crée de graves disparités et impacte sérieusement la qualité du système éducatif.

Mariatou Koné a donc invité les auteurs à rompre avec ces pratiques qui portent atteinte à la qualité du système et à l'honorabilité de la corporation.

Elle a également déploré que seulement 35% des établissements scolaires aient pu être visités au cours de l'année scolaire écoulée et 12,3% d'établissements aient pu être inspectés.

Elle a donc lancé un appel pressant à la responsabilité de tous pour une école de qualité et de mérite dans la transparence et l'équité.

La ministre Mariatou Koné a profité de cette lucarne pour insister sur la nécessité et l'opportunité des états généraux de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation qui permettront d'opérer un diagnostic conséquent, afin de consolider les acquis et d'apporter les améliorations nécessaires pour la performance du système éducatif.




Mariatou Koné Abidjan Coges mobilité



Educarriere sur Facebook