3è mandat d'Alassane Ouattara / Blé Goudé rabat le caquet à Bédié et Soro : « Quand on légifère, il faut avoir un regard lointain »


Charles Blé Goudé n’a pas été tendre avec Bédié et Soro, sur cette question.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 11 août 2020
  • Visites: 2763
  • Commentaires: 0
Charles Blé Goudé, président du Congrès Panafricain pour la Justice et l'Egalité des Peuples (Cojep) n'est pas eu la langue dans la poche, pour rappeler à certains leaders politiques ivoiriens leurs responsabilités relativement aux velléités de 3è mandat d'Alassane Ouattara. Sur le plateau d'Afrique Média, le 9 août 2020, Blé Goudé a fait observer qu'on ne change pas une constitution « pour ses petits calculs du moment ».

« Je ne suis pas d'accord que le président de l'Assemblée nationale en son temps ait soutenu cette constitution ; je ne suis pas d'accord que le président Henri Konan Bédié ait soutenu cette constitution en 2016 et qu'aujourd'hui les gens se rebiffent. C'est là que j'interpelle notre classe politique. Quand on légifère, il faut avoir un regard lointain et ne pas avoir le regard sur ses petits intérêts », a-t-il fait observer. Bédié et Soro, selon son analyse, sont donc comptables de cette situation et devraient alors assumer.

Pour Blé Goudé, en effet, on ne modifie pas une constitution comme on se brosse les dents, tous les matins. Et d'expliquer : « La Constitution de la 5è République en France a connu sa première modification majeure en 1962 pour instaurer le suffrage universel direct, c'est à dire, permettre au peuple français d'élire directemen (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Henri Konan Bédié Alassane Ouattara Charles Blé Goudé Soro Cojep France Afrique Assemblée nationale Constitution ivoiriens





Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour