''Sans honte'' et ''sans conviction'' : Dogbo Blé charge Philippe Mangou


Les Généraux Bruno Dogbo Blé et Philippe Mangou - Photomontage
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 17 mars 2024
  • Visites: 2025
  • Commentaires: 0
Samedi, depuis son village natal de Logboguiguia, l'ancien commandant de la Garde républicaine sous Laurent Gbagbo, le général Bruno Dogbo Blé, a vidé son sac et livré des révélations surprenantes sur l'ancien chef d'état-major de l'armée ivoirienne, Philippe Mangou.

Devant la Cour pénale internationale (CPI), le général Mangou, désormais ambassadeur de la Côte d'Ivoire en Allemagne, avait été un témoin clé à charge contre Laurent Gbagbo, jugé pour les violences survenues lors de la crise post-électorale de 2010-2011. Le général quatre étoiles avait notamment accusé Dogbo Blé de s'être vu "pousser des ailes" en fréquentant le président Gbagbo et les ministres.

Des accusations auxquelles Dogbo Blé a répondu avec virulence lors de la cérémonie traditionnelle de purification organisée en son honneur le samedi 16 mars 2024, par ses parents. « Mangou, c'est quelqu'un qui n'a pas de honte et de conviction », a asséné l'ex-patron de la Garde républicaine.

"J'ai pensé que les rebelles l'avaient tué"

Lors de son allocution, le général Dogbo Blé a raconté un épisode marquant de la crise, révélant que Mangou avait fui ses responsabilités pendant la guerre. « Mangou a fui durant la guerre et je vais vous dire pourquoi il a fui. Je parlais avec Mangou au téléphone de tactique et puis on s'est quitté. 30 à 40 minutes après, je l'ai rappelé, son aide de camp m'a dit qu'il était indisponible, ça m'a paru bizarre », a-t-il relaté.

Et de poursuivre : « J'attends plus de 30 minutes et je le rappelle, et son téléphone est fermé. J'ai appelé les autres chefs militaires, ils m'ont dit qu'ils n'ont pas les nouvelles de Mangou. J'ai pensé que les rebelles l'avaient tué ou qu'il était tombé dans une embuscade. Je sors de mon bureau et je vois trois officiers de la garde républicaine qui me disent que Mangou a fui ».

Dogbo Blé a raconté être "allé chercher Mangou où il s'est caché pour l'envoyer chez le président GBAGBO". « J'étais avec Konan Boniface et quand nous l'avons rencontré, il avait sa garde, mais il a voulu monter avec moi tellement il avait peur ».

"Comme un chien malade"

« Mangou est monté da (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


téléphone village Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Dogbo Blé Philippe Mangou Allemagne Cour pénale internationale CPI ivoirien crise post-électorale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour