Dépravation des moeurs, éducation, pauvreté... : Anne Ouloto lance ''les rendez-vous de la famille'' pour débattre de ces problèmes


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: mar. 11 août 2015
  • Visites: 1431
  • Commentaires: 0

Mme Anne Désirée Ouloto, ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant a reçu, le mercredi 5 août 2015 à son cabinet au Plateau, quelques membres de la Commission de la Famille afin d'échanger avec eux.

A cette occasion, Mme Anne Ouloto a annoncé le lancement pour le lundi 10 août 2015, des ‘'rendez-vous de la famille''. Il s'agit selon la ministre, d'un cadre d'échanges pour débattre sur tous les problèmes que rencontrent les familles ivoiriennes. « Familles et cherté de la vie, famille et dépravation des mœurs, famille et éducation ; famille et insécurité, famille et éducation, etc. seront entre autres les thèmes abordés lors de ces échanges avec des spécialistes du secteur public ou privé », a révélé Mme Ouloto.

Elle a justifié l'organisation de cette plateforme de rencontre et d'échanges par le besoin constaté à l'issue d'une tournée des membres de la Commission de la Famille dans différentes régions du pays. « Les familles désirent ardemment débattre des problèmes qui les assaillent au quotidien. Cette attente sera matérialisée par ce rendez-vous qui va donner des pistes de solutions afin de permettre aux familles de mieux aborder les problèmes auxquels elles sont confrontées », a souligné la ministre de la Famille.

Ainsi, c'est Mme Kandia Camara, ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement technique qui, pour lancer ces rencontres, sera en principe le lundi 10 août 2015 sur le feu de la rampe autour du thème : « L'école obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans : enjeux pour les familles ».

Lors de cette rencontre, Mme Ouloto a rappelé que la Constitution ivoirienne en son article 7 stipule que la famille constitue la base de la société. La création de la Commission de la Famille, qui s'est faite par décret, a pour but de mener à bien une politique nationale de la famille. « Ladite politique se trouve dans un document qui est considéré comme la boussole et sera bientôt présenté au Gouvernement », a indiqué Mme Ouloto.

OG




Kandia Camara Anne Désirée Ouloto Anne Ouloto Plateau Gouvernement Constitution



Educarriere sur Facebook