Situation politique : Guillaume Soro approché par plusieurs émissaires du pouvoir
La réaction du leader de GPS sur les suspicions autour de Méïté Sindou


Suspicion généralisée autour de Guillaume Soro, dans son exil français.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 28 fév. 2020
  • Visites: 6064
  • Commentaires: 0
Sous le titre : « Côte d'Ivoire/ Soro et les émissaires d'Abidjan », Jeune Afrique (J.A) plante un décor digne des séries d'espionnage, au cœur duquel serait placé Méïté Sindou. « Installé à Paris depuis son retour manqué en Côte d'Ivoire, le 23 décembre 2019, Guillaume Soro a été approché par plusieurs émissaires liés au pouvoir d'Abidjan.

A la mi-février, il s'est entretenu avec Ali Kader Coulibaly, le député-maire de M'Bengué (Nord). Ce proche de Téné Birahima Ouattara, frère du chef de l'État et ministre chargé des Affaires présidentielles, avait déjà tenté de convaincre l'ex-président de l'Assemblée nationale d'attendre la fin du premier trimestre de 2020 pour rentrer, le temps de parvenir à un accord avec Alassane Ouattara », informe J.A dans sa publication du 23 au 29 février 2020.

L'hebdomadaire panafricain relève, par la suite, la posture suspicieuse dans laquelle se trouve Guillaume Soro vis-à-vis de Méïté Sindou qui passait, pourtant il y a peu, comme l'un des « disciples» en qui il avait placé une confiance, à la limite, inébranlable. Mais, aujourd'hui, selon J.A, le regard du député de Ferké semble avoir changé, suspectant Méïté Sindou d'intelligence avec l'adversaire, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).


Lire la suite sur linfodrome.com


Alassane Ouattara Guillaume Soro Rhdp Rassemblement Côte d'Ivoire Abidjan Paris Afrique présidentielle Assemblée nationale




Educarriere sur Facebook