Collectivités territoriales : La première édition du Salon ouvert pour réfléchir au développement local

  • Source: Educarriere
  • Date: vend. 08 nov. 2019
  • Visites: 459
  • Commentaires: 0

La première édition du Salon des collectivités territoriales, s'est ouvert officiellement le jeudi 7 novembre à l'Heden Golf Club à la Riviera, autour du thème « Villes et territoires durables à l'horizon 2030 », en présence du ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité, parrain de la cérémonie et d'autres membres du gouvernement.

Ce Salon qui va se dérouler sur trois jours, vise à créer un cadre inclusif de réflexion et de rencontre entre les acteurs, les partenaires, les décideurs et le grand public sur les questions liées à la décentralisation et au développement. En Côte d'Ivoire, le processus de décentralisation est encore récent et les collectivités territoriales ne disposent pas toujours de ressources nécessaires pour faire face aux nouveaux enjeux.

« Notre volonté à travers ce salon, est de créer une plateforme d'échange entre le pouvoir centrale, les collectivités, les entreprises du secteurs privés, les bailleurs de fonds et les populations de Côte d'Ivoire », a indiqué la Commissaire générale du Salon des Collectivités territoriales, Mme Penda Dramera.

Selon elle, d'ici 2030, la population urbaine va dépasser les 5 milliards d'habitants, et il est donc important que des pratiques efficaces de planification et de gestion territoriale soient mises en œuvre pour faire face aux défis posés par la concentration urbaine.

Prenant la parole au cours de cette cérémonie, la ministre en charge de la salubrité urbaine, Anne-Désirée Oulotto, par ailleurs présidente du Conseil régional du Cavally, a tenu à souligner que ce Salon doit demeurer une plateforme de réflexion des différents acteurs sur des thématiques comme la décentralisation, le développement durable, la gestion de l'environnement et le développement local.

« Ce salon se présente comme une opportunité de concertation et de conjugaison de nos efforts sur les questions liées à la décentralisation et au développement durable des territoires. Les élus locaux que nous sommes, hommes et femmes, devons-nous engager à mieux intégrer dans nos stratégies de gouvernance locale des défis environnementaux, sociaux, économiques, culturels afin de faire de nos localités et villes, des territoires durables à l'horizon 2030 », a-t-elle souhaité avant d'appeler les femmes à plus d'implication dans le développement local.

Pour le ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité, l'État de Côte d'Ivoire reste attentif aux questions de développement local. Et pour cela plusieurs reformes sont en cours afin de booster les collectivités locales.

Plusieurs thématiques seront abordées au cours de ce salon, notamment sur la planification et le développement, le financement du développement local, l'économie circulaire et environnement, le développement du capital humain, l'agriculture et le développement rural, la mobilité et les TIC et enfon la culture, le tourisme, le sport et les loisirs.

Anthony NIAMKE




Sidiki Diakité Côte d'Ivoire Riviera gouvernement


Educarriere sur Facebook